Lyon : Les grandes lignes du programme économique de la Métropole

Ce lundi, le programme de développement économique pour 2016-2021 est débattu au conseil de la métropole. En quoi ce programme consiste-t-il ?

Après avoir passé plusieurs mois a évaluer les forces et les faiblesses de l'économie du territoire, la métropole a désormais son “programme de développement” pour les années 2016-2021. Dans ce programme, sont dégagés quatre grands enjeux : Lyon, métropole fabricante, apprenante, attirante et entraînante.

Le premier enjeu, la métropole “fabricante”, entend notamment favoriser la transition vers l'industrie du futur et la valorisation des ressources et des compétences scientifiques du territoire. Le deuxième, la métropole “apprenante”, concerne surtout l'éducation supérieure, avec la volonté d’"adapter des formations aux besoins des entreprises", mais aussi de "sensibiliser des jeunes publics aux métiers et à l'entrepreneuriat".

Le troisième pilier du programme, la métropole “attirante”, consistera à développer "de la compétence distinctive en matière d'accueil" comme la création d'un “Expat Center” ou le développement du tourisme d'affaires. Il s'agira également de valoriser certains emblèmes, comme la gastronomie ou la Fête des lumières, ainsi que de faire rayonner la ville par de grands événements, sportifs ou culturels.

Enfin, la métropole “entraînante” vise notamment à mettre en place des synergies et des collaborations avec les communes, le pôle métropolitain, le réseau des villes et des grandes agglomérations, mais aussi la région Auvergne-Rhône-Alpes.

“Faire en sorte que le programme puisse s’insérer dans celui de la région”

Le conseil régional, présidé par Laurent Wauquiez, devrait également rendre avant le mois de décembre un schéma de développement économique pour la période 2016-2021. Gérard Collomb, président de la métropole, ne semble pas inquiet quant à la collaboration entre les différents acteurs, soulignant déjà dans son discours d'introduction le modèle lyonnais : "la capacité à travailler ensemble".

"L'idée est évidemment de pouvoir arriver à faire en sorte que le programme que nous proposons aujourd'hui puisse s'insérer dans un programme de la région qui est plus vaste puisqu'il concerne l'ensemble de l'Auvergne et de Rhône-Alpes", précise Gérard Collomb. "Il s'agira de voir comment l'on peut articuler le développement que nous voulons pour la métropole avec le développement d'autres territoires, poursuit-il. La métropole de Lyon, c'est 30 % du PIB de la très grande région. Ça veut dire évidemment que cela compte, c'est un élément fort et entraînant, mais ce n'est pas la totalité du PIB, c'en est une composante."

à lire également
Les candidats à l'élection à la Métropole de Lyon en 2020 sont désormais connus. Les 15 mars et 22 mars prochains, les habitants des 59 communes de la Métropole de Lyon vont voter pour élire leur maire mais donc aussi pour élire le président de la Métropole. Tous les candidats à cette élection sont désormais connus.
1 commentaire
  1. Jean Jaurès - 19 septembre 2016

    Présenté ainsi, c'est bien! Il faudra que tous les territoires s'y retrouvent, et ne pas oublier les autres problèmes...

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut