David Kimelfeld lors de l’expérimentation de piétonnisation qu’il a lancée à Lyon

Lyon : Kimelfeld a-t-il mis un vent à Macron ?

Le candidat à la métropole de Lyon David Kimelfeld a-t-il bien révisé le premier précepte de la Lyonnitude qui veut que ça ne soit pas Paris qui décide ? Il aurait choisi de mettre un vent à Emmanuel Macron qui tentait de s’immiscer dans la vie politique lyonnaise.

Selon nos confrères du Parisien, le président Emmanuel Macron aurait choisi de passer un coup de téléphone à David Kimelfeld pour tenter de désamorcer le conflit qui l'oppose à Gérard Collomb pour les élections métropolitaines de Lyon en 2020. En effet, faute d'accord, les deux candidats partiront chacun avec une liste. Selon le Parisien, David Kimelfeld n'aurait pas décroché son téléphone pour répondre au président, avant de lui répondre par SMS.

Dans le Parisien, un cadre d'En Marche affirme que "Cela ne va pas arranger l'image de marque de Kimelfeld", c'est mal connaître l'histoire politique et culturelle lyonnaise, marquée par un fort rejet du jacobinisme, se résumant parfois à : "à Lyon, ce n'est pas Paris qui décide". Du côté de l'entourage du président de la métropole, on préfère démentir le refus volontaire de prendre l'appel. Même si le coup de téléphone présidentiel a bien eu lieu, cela n'a pas découragé David Kimelfeld qui a maintenu sa candidature au final.

à lire également
Durant cette période marquée par le confinement et le coronavirus COVID-19, les territoires se retrouvent en première ligne pour apporter des réponses économiques et sociales. Interviewé par Lyon Capitale, le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld aborde les éléments concrets déjà en place, mais aussi ceux à venir comme une plateforme de mise en relation entre les consommateurs et producteurs locaux. Il invite également le maire de Lyon Gérard Collomb à demander des dérogations pour la réouverture de certains marchés, aujourd'hui tous suspendus. 
3 commentaires
  1. JANUS - 29 octobre 2019

    Il est vrai que depuis 1793, Lyon a une sérieuses dent contre les jacobins parisiens : 3000morts, les immeubles place Bellecour démolis et la fuite de ses habitants au delà des frontières. La Terreur quoi ! Et ils continuent à donner des leçons morales et politiques.

  2. vieux caladois - 29 octobre 2019

    souvent, aussi bien dans les articles que dans les commentaires, il est fait allusion aux habitudes politiques lyonnaises ; alors, pour qui connait ces lyonnitudes, dans le salon privé de quel restaurant les candidats opposés se rencontrent-ils et règlent les affaires entre Lyonnais ?

  3. Abolition_de_la_monnaie - 29 octobre 2019

    Mais pourquoi parler encore de ça ???
    Ces deux clones d'un même monde ne représentent pas l'avenir mais ceux qui ont entretenu une ville pollueuse.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut