Listes électorales : Havard interpelle Carenco

Alors que la primaire UMP a permis de relever un nombre important de radiations des listes électorales, Michel Havard demande au préfet Carenco de diligenter une enquête administrative.

Que s’est-il passé dans les listes électorales du Rhône ? C’est la question que se pose Michel Havard. En effet, à l’occasion du premier tour de la primaire UMP, il a été constaté qu’un très grand nombre d’électeurs ont été radiés des listes électorales, alors que le Gouvernement a demandé il y a plusieurs mois, une refonte de celle-ci. D’après les calculs du candidat à la primaire UMP, ces radiations concerneraient 17,44 % du corps électoral de la Ville.

Une proportion "assez importante en comparaison avec d’autres communes de l’agglomération", précise l’équipe de Michel Havard qui tente d’avancer une explication : "D’après des témoignages recueillis, il semblerait qu’à Lyon, lors de ce processus de refonte, les femmes mariées aient été sollicitées sous leur nom de jeunes filles. Comme peu de personnes –et c’est un euphémisme- font figurer leurs noms de jeunes filles sur leurs boites aux lettres, il apparait inévitable qu’elles n’aient pu être destinataires des avis relatifs à cette refonte des listes électorales".

Le président du groupe Ensemble pour Lyon a ainsi adressé un courrier au préfet Carenco en lui demandant de bien vouloir diligenter une enquête administrative sans tarder, pour "éclaircir cette situation qui, si elle s’avérait vérifiée, apparaitrait à Michel Havard comme particulièrement grave sur un plan démocratique".

Faire défiler vers le haut