Législatives - En marche : "pas la liste officielle" avant le 1er tour

Emmanuel Macron a présenté ce jeudi ses premiers candidats aux législatives alors que dans le Rhône la liste officielle ne devrait pas être publiée avant la fin du 1er tour de l’élection présidentielle.

Ce jeudi soir durant l'Émission politique sur France 2, Emmanuel Macron a présenté ses premiers candidats aux législatives. 14 personnes issues du monde politique et de la société civile aux profils divers et variés mais aucun d’entre eux n’est candidat dans la région.

Dans le département du Rhône, les candidats investis par En marche ne devrait pas être annoncés dans les prochains jours confie Bruno Bonnell actuellement en Chine pour l'EM Lyon : "Pour le Rhône, il n'y a pas de changement. Je viens d'avoir Paris il y a 5 minutes et on aura la liste officielle des candidats après le 1er tour".

Patience donc. Quant aux 14 premiers candidats présentés, neuf ont été investis face à des élus PS dont : Jean-Christophe Cambadelis, Edouardo Rihan-Cypel, Jean-Christophe Borgel ou encore Elisabeth Guigou. Cinq autres le sont face à des figures du parti Les Républicains comme Éric Ciotti, Jean-François Lamour ou encore Julien Aubert.

La liste des 14 premiers candidats EN marche aux législatives :

  • Jean-Michel Fauvergue, ancien patron du Raid qui avait commandé l'opération dans l’Hyper Casher, le 9 janvier 2015 et dans l'appartement ou étaient cachés des terroristes à Saint-Denis en novembre 2015. Candidat dans la 8e circonscription de Seine-et-Marne face à Edouardo Rihan-Cypel (PS).
  • Alexandre Aïdara ancien consultant reconverti dans la haute fonction publique. Militant du Parti socialiste qui a rejoint En marche. Candidat dans la 6e circonscription de Seine-Saint-Denis face à Elisabeth Guigou (PS).
  • Laetitia Avia, avocate d'affaires. Candidate dans la 8e circonscription de Paris face à Sandrine Mazetier (PS).
  • Mounir Mahjoubi, Entrepreneur dans le numérique, il s'est déjà engagé dans la campagne de Ségolène Royal en 2007 et de François Hollande en 2012 sur les questions numériques. Candidat dans la 16e circonscription de Paris face à Jean-Christophe Cambadelis (PS).
  • Sandrine Morch, journaliste. Candidate dans la 9e circonscription de Haute-Garonne face à Christophe Borgel (PS).
  • Jean-Baptiste Moreau, président d’une coopérative rassemblant 900 éleveurs bovins et ovins répartis sur l’ancienne région Limousin, la région Centre et le Poitou-Charentes et d'un abattoir basé dans la Vienne. Candidat dans la Creuse.
  • Valérie Oppelt, dirigeante d'entreprise. Candidate dans la 2e circonscription de Loire-Atlantique face à Marie-Françoise Clergeau (PS).
  • Matthieu Orphelin, directeur de cabinet de trois présidentS de l'Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et directeur de la recherche et de la prospective. Élu vice-président de la région Pays-de-la-Loire en charge de l'éducation et de l'apprentissage en 2010. Candidat dans la 1re circonscription du Maine-et-Loire face à Luce Belot (LR).
  • Hugues Renson, Délégué général de la Fondation EDF. Ancien collaborateur de Jacques Chirac. Candidat dans la 13e circonscription de Paris face à Jean-François Lamour (LR).
  • Caroline Reverso-Meinietti, avocate et professeur à l’Université de Nice Sophia Antipolis. Candidate dans la 1re circonscription des Alpes-Maritimes face à Éric Ciotti (LR).
  • Mireille Robert, directrice d’école. Candidate dans la 3e circonscription de l’Aude face à Jean-Paul Dupré (PS).
  • Claire Tassadit Houd, directrice des ressources humaines au sein de groupes internationaux et fondatrice de l'association Diversité et Convergences, créée après les émeutes de 2005 en banlieue. Candidate dans la 2e circonscription d’Eure-et-Loir face à Olivier Marleix (LR).
  • Élisabeth Toutut-Picard, directrice adjointe au CHU de Toulouse et élue société civile à Toulouse. Candidate dans la 7e circonscription de Haute-Garonne face à Patrick Lemasle (PS).
  • Jean Viard, co-créateur des Éditions de l’Aube. Candidat dans la 5e circonscription du Vaucluse face à Julien Aubert (LR).
1 commentaire
  1. inesP - mer 12 Avr 17 à 10 h 25

    'En Marche' a été créé par le Système car l'UMPS a été démasqué aux dernières élections régionales. Tout change pour que rien ne change. Et ce tour de passe-passe du Sytème va re-re-re-marcher car, comme disait De Gaulle, les Francais sont des veaux !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut