Meeting Macron Lyon février 2017
© Tim Douet

Législatives 2017 : la liste des candidats En Marche dans le Rhône

En Marche vient de dévoiler la liste de ses candidats aux législatives dans le Rhône.

En Marche vient de publier la liste de ses candidats dans les 14 circonscriptions du Rhône. Une liste où la 8e circonscription n’a pas encore été attribuée et où l'on retrouve donc cinq femmes pour sept hommes et de nombreuses personnes déjà engagées politiquement.

Dans les circonscriptions lyonnaises, il n’y a pas de candidats citoyens. Thomas Rudigoz a été investi dans la 1re face à Thierry Braillard, candidat sortant. Gérard Collomb a visiblement réussi à imposer son choix à la commission d'investiture puisque le bientôt ex-secrétaire d'État aux Sports n'aura pas l'investiture du mouvement d'Emmanuel Macron. Dans la 2e circonscription, Hubert Julien-Laferrière, le compagnon de route de la première heure de Gérard Collomb, a été investi. Dans la 3e, c'est Jean-Louis Touraine, député sortant, qui a été choisi. Enfin, dans la 4e circonscription, c'est Anne Brugnera, adjointe à l'éducation du maire de Lyon, qui sera candidate.

C'est finalement hors de Lyon que l'on retrouve le plus de nouvelles têtes. Dans la 5e, face à Philippe Cochet, En Marche a choisi la juriste Blandine Brocard, membre de l'Association des maires ruraux de France. Dans la 6e, c'est bel et bien Bruno Bonnell qui sera face à Najat Vallaud-Belkacem à Villeurbanne. Dans la 7e, le mouvement a choisi Anissa Khedher, cadre de santé qui était sur la liste PS d'Annie Guillemot aux municipales 2014 à Bron. Dans la 9e, c'est Marion Riou, maire adjointe de Belmont-d'Azergues. Dans la 10e, c'est un élu Divers droite qui a été investi en la personne de Thomas Gassilloud, le maire de Saint-Symphorien-sur-Coise. Dans la 11e, c'est Jean-Luc Fugit, vice-président de l'université de Saint-Etienne et référent d'En Marche à Givors.

Cyrille Isaac-Sibille a été investi dans la 12e circonscription. L'ancien président du MoDem 69 a été l'un des premiers de son parti à rejoindre En Marche, en 2016. Il est élu à Sainte-Foy-lès-Lyon. Dans la 13e, c'est Danielle Cazarian, la présidente du Centre national de la mémoire arménienne, qui a été choisie par En Marche. Enfin, le député sortant Yves Blein a été choisi dans la 14e circonscription pour se présenter à sa propre succession.

Liste des candidats investis dans le Rhône

1re circonscription : Thomas Rudigoz

2e circonscription : Hubert Julien-Laferrière

3e circonscription : Jean-Louis Touraine

4e circonscription : Anne Brugnera

5e circonscription : Blandine Brocard

6e circonscription : Bruno Bonnell

7e circonscription : Anissa Khedher

8e circonscription : Non attribuée pour le moment

9e circonscription : Marion Riou

10e circonscription : Thomas Gassilloud

11e circonscription : Jean-Luc Fugit

12e circonscription : Cyrille Isaac-Sibille

13e circonscription : Danielle Cazarian

14e circonscription : Yves Blein

à lire également
Alors que les professionnels de la justice manifestent à Lyon et partout en France contre la réforme engagée par Nicole Belloubet, le député du Rhône Thomas Rudigoz, membre de la commission des lois de l’Assemblée, défend ce projet et dit ne pas comprendre les inquiétudes de la profession.
3 commentaires
  1. Robes Pierre - 11 mai 2017

    dans la liste reste à repérer les anciens du PS, à se souvenir qu'ils sont responsables de la politique menée pendant 5 ans , tirez en les conclusions, on ne se dédouane pas en changeant de veste.

  2. Jean Jaurès - 12 mai 2017

    Pour défendre ses couleurs sur l'Est lyonnais (13ème), 'En Marche' a choisi une candidate qui habite dans l'Ouest lyonnais... mais elle est la Présidente du Centre national de la mémoire arménienne, elle vient flatter els nombreux arméniens du coin... Ou le communautarisme en marche. Au secours! Quant à la diversité des origines ou des professions, il faudra repasser, 'En marche' est bien un repère de bobos!

  3. Robes Pierre - 12 mai 2017

    Si un député est bien élu dans sa circonscription il reste en premier lieu un élu de la république ce qui explique qu'élue dans l'Est elle habite l'Ouest lyonnais, ce qui choque c'est la méthode, sous la haute surveillance du président-roi , avec pour chef de file d'un ancien socialiste , de la cour ,on décide qui sera agréé.Quant aux origines les sans dents sont très minoritaires , on reste entre soit

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut