Cardinal Philippe Barbarin
©Tim Douet

Le cardinal Barbarin dénonce le "nationalisme dangereux" du FN

Le cardinal Barbarin et cinq autres responsables d'Églises de Lyon ont appelé à voter contre "un parti qui, historiquement a toujours été porteur d’un discours nationaliste dangereux dont la mise en œuvre serait désastreuse".

Mué jusqu'ici, le cardinal Barbarin et cinq autres responsables d'Églises de Lyon se sont exprimés sur le second tour de l’élection présidentielle. Ils ont mis en avant leur "diversité" dans leurs "manières de vivre, de célébrer, de penser et d’agir dans notre monde", ce qui ne les "empêche pas d’être très profondément unis en Christ, et constitue pour nous une occasion féconde d’enrichir notre réflexion en nous ouvrant à l’échange, au débat, au partage". Une tribune publiée pour pousser les gens à aller voter alors que les responsables religieux ont "constaté un désarroi profond chez un nombre important de nos concitoyens et des membres de nos Églises qui peinent à trouver une motivation pour s’exprimer par leur vote lors du second tour de scrutin."

S'ils se sont dit heureux "qu’aucune de [leurs] Églises n’est, ni ne sera jamais liée à quelque parti politique que ce soit", ils ont dénoncé "la présence au second tour d’un parti qui, historiquement a toujours été porteur d’un discours nationaliste dangereux dont la mise en œuvre serait désastreuse".

Sans appeler explicitement à voter pour Emmanuel Macron ils ont tout de même fait clairement comprendre leur refus du Front national : "C’est pourquoi aujourd’hui nous tenons à rappeler ensemble que nous sommes et nous serons toujours clairement engagés pour que reculent les discriminations, les inégalités, la violence, la xénophobie et toutes les paroles de haine qui fracturent notre société".

Lire aussi : "À Lyon, les religions avec Macron ?"

Les signataires :

Pour l’Église Catholique, Mgr Philippe Barbarin
Pour l’Église Arménienne Apostolique, Père Isaac Hékimian
Pour l’Église Orthodoxe Grecque, Père Nicolas Kakavelakis
Pour l’Église Anglicane, Révérend Ben Harding
Pour les Églises de la Fédération Protestante de France (FPF), Pasteur Pierre Blanzat (Église Protestante Unie de France)
Pour l’Église Baptiste, Pasteur Erwan Cloarec

à lire également
Laurent Wauquiez 10.16 région 2
Dans l'hypothèse où l’élection présidentielle aurait lieu ce dimanche, Laurent Wauquiez n'obtiendrait que 8 % des voix selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match, Sud Radio et CNews. Emmanuel Macron, lui, est le président le plus populaire après un an de mandat depuis Jacques Chirac en 2003. C'est une petite claque pour Laurent Wauquiez. Le président […]
1 commentaire
  1. inesP - 4 mai 2017

    Quand le Primat des Gaules, plus haute autorité catholique de France, la Fille ainée de l'Eglise, est un des principaux soutien de l'islamisation de peuplement, on peut dire qu'on est mal... très mal...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut