La société de Bruno Bonnell au Delaware n'a pas été utilisée

Après vérification auprès de l'état du Delaware, la défense de Bruno Bonnell selon laquelle sa société BB26 LLC n'a jamais eu d'activité apparaît crédible.

Outre les accusations d'optimisation fiscale relayées par la France Insoumise, Lyon Capitale révélait cette semaine l'existence de la société BB26 LLC immatriculée au nom de Bruno Bonnell dans le Delaware. Un point sensible puisque ce territoire du nord-ouest des Etats-Unis est communément reconnu comme un paradis fiscal même s'il n'est pas classé comme tel par l'OCDE.

L'information a depuis largement été relayée dans la presse nationale. Et le candidat En Marche à Villeurbanne assuré que cette société n'a jamais eu d'activité. Lyon Capitale a donc tenu à vérifier que le chef d'entreprise disait vrai. Nous avons récupéré auprès de l'administration du Delaware un document officiel relevant que BB26 doit 1012,50 dollars d'impôts à l'état du Delaware. Pas de quoi laisser supposer que la société ait été active pour autant.

"BB26 n'a jamais eu aucune activité"

La société BB26 LLC a été fondée le 26 mars 2007 à Dover, dans le Delaware, alors que Bruno Bonnell projetait de se lancer aux Etats-Unis. Le chef d'entreprise ayant dû rentrer en France dans la foulée, il assure que cette société n'a jamais eu d'activité et la qualifie de "coquille inutile".

Selon un document émanant du registre des sociétés de l'état du Delaware, BB26 LLC doit payer 1012,50 dollars d'impôts. Un montant relativement faible au regard des sommes habituellement brassées par les sociétés de Bruno Bonnell.

"A première vue, cela semble correspondre à des frais d'enregistrement et de maintien", justifie le candidat En Marche à Villeurbanne. Réaffirmant que "BB26 n'a jamais eu aucune activité", Bruno Bonnell assure ne pas avoir connaissance de cette dette. "Je suis ravi que vous me l'appreniez, commente-t-il. C'est dire l'attention que j'accorde à cette société".

Bruno Bonnel nous a assuré qu'il paierait le millier de dollars dû au fisc américain. "Je vais m'occuper de cela, assure-t-il. C'est un peu bête de devoir payer 1000 dollars parce que je ne m'en suis pas occupé avant". Car si vide soit-elle, cette coquille, le candidat En Marche dans la 6e circo du Rhône ne s'est jamais occupé de la faire fermer. "Pour moi elle est maudite", confie-t-il, expliquant l'associer à une période difficile de sa vie personnelle.

Quant au million d'euros reçu par BB26 sous forme de prêt par Infogrames, comme convenu dans la clause de licenciement de Bruno Bonnell, ce dernier assure qu'il a été remboursé. Une assertion confirmé dans le rapport d'activité d'Atari de 2009, également en notre possession.

Un deuxième société au Delaware

En plus de BB26 LLC, une deuxième société immatriculée au Delaware, à Wilmington précisément, par Bruno Bonnell a été évoquée ces derniers jours. Il s'agit de Navya Inc, qui développe des navettes autonomes comme celles testées dans le quartier de la Confluence. Bruno Bonnell répond que la branche américaine de Navya ne lui appartient pas, que lui est président du conseil d'administration de Navya France, dont le siège est basé à Villeurbanne.

Enfin une condamnation de la société Infogrames par l'Autorité des marchés financiers prononcée en janvier 2008, a également fuité cette semaine. Condamnation à une amende de 40.000 euros pour des faits remontant à 2003-2004, alors que Bruno Bonnell était encore à la tête de la société. Il était reproché à Infogrames d'avoir fait varier le cours de son titre en bourse et d'avoir failli à son devoir d'information concernant l'achat et la vente de titre. L'amende, qui correspondait selon Bruno Bonnell aux frais de procédure, a été réglée après qu'il a été débarqué d'Infogrames.

Lire aussi : Najat Vallaud-Belkacem demande à Bruno Bonnel de "faire toute la lumière sur sa situation"

3 commentaires
  1. grandlyonnaise - 10 juin 2017

    Là, on sent et on devine 'les interventions' du même genre que celle-ci http://www.valeursactuelles.com/politique/affaire-du-modem-lappel-menacant-de-bayrou-radio-france-84560mais l'eau de javel ne fait pas tout ! Le Messie nous avait pourtant dit que désormais le monde était autrement et les pratiques anciennes étaient révolues ? et pourtant c'est bien aujourd'hui que se passent de telles dérives démocratiques

  2. FEFI - 16 juin 2017

    suivant vos références de renvoi: 'A première vue, cela semble correspondre à des frais d'enregistrement et de maintien', justifie le candidat En Marche à Villeurbanne. Réaffirmant que 'BB26 n'a jamais eu aucune activité', Bruno Bonnell assure ne pas avoir connaissance de cette dette. 'Je suis ravi que vous me l'appreniez' Tiens donc pas au courant, et il l'a fermée de depuis?Quant aux attendus, ils sont éloquents.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut