Capture d’écran 2012-07-23 à 11.42.19

L'immolation de l'agent n'a "rien à voir avec les réorganisations des services"

Trois jours après l'immolation par le feu d'un agent territorial de Vénissieux, on en sait plus sur les événements qui l'ont poussé à commettre ce geste désespéré. Un audit va par ailleurs être commandé pour évaluer "les conditions de travail des agents".

Après le drame survenu vendredi - un agent du Grand-Lyon immolé par le feu sur son lieu de travail à Vénissieux -, une mission d'audit sera conduite prochainement au service propreté du Grand-Lyon. Elle portera sur "les conditions de travail des agents". La décision a été prise à l'unanimité vendredi en CHSTC extraordinaire.

"Les dysfonctionnements organisationnels et managériaux qui créent des situations de souffrances au travail" seront évalués par un "expert indépendant" espèrent ainsi les syndicats CGT et CFTC.

"Des pressions depuis de longues années"

Pour autant, Lofti Ben khelifa (photo ci-contre), leader syndical Fnact – CFTC au Grand-Lyon, précise que les conditions qui ont poussé l'agent à attenter à ses jours n'ont "strictement rien à voir avec les réorganisations des services de collecte ou de nettoiement" actuellement en cours au service nettoiement. Certaines informations laissaient penser le contraire vendredi (lire ici). Mais les tensions liées à la réorganisation relèveraient plutôt du contexte général et ne seraient pas à l'origine du drame.

L'agent aurait subi "des pressions de la part de personne (…), explique Lofti Ben khelifa, suite à l’altercation avec un de ses collègues de travail (novembre 2011) et non pas son supérieur hiérarchique direct". Ces pressions duraient "depuis de longues années" estime le délégué syndical. Et "toutes les alertes personnelles et professionnelles avaient été émises auprès de l’administration, elles n’ont pas été entendues" regrette la CGT. Il a quelques mois, l'agent été passé devant le conseil de discipline. La sanction, revue à la hausse récemment, aurait entraîné son geste désespéré.

Une sanction vécue comme une injustice

"Pourquoi l’avis du conseil de discipline n’a pas été suivi, y’a-t-il eu des pressions ?" s'interroge la Fnact-CFTC dans un communiqué envoyé vendredi soir. "Comment l’autorité territoriale peut-t-elle infliger 12 jours à la place de l’avertissement, passer de 0 jours à 12 ? C’est disproportionné !", estime le syndicat.

Une enquête de police a été ouverte. Lofti Benkhelifa espère que "l’ensemble des personnes présentent que composait le conseil de discipline : les représentants du personnel, élus communautaires, les représentants de l’administration, les témoins et aussi la hiérarchie de l'agent" seront entendus par les enquêteurs. "Il faut que chacun prenne ses responsabilités et que la vérité éclate au grand jour".

Une cellule psychologique reste par ailleurs ouverte à la subdivision-Est du service nettoiement du Grand-Lyon. Elle est à disposition de tous les agents qui souhaitent se confier à un professionnel après le drame.

à lire également
David Kimelfeld, lors de son élection à la présidence de la métropole – Grand Lyon, juillet 2017 © Tim Douet
À la tête de la métropole depuis dix-huit mois, David Kimelfeld accélère le rééquilibrage entre ses compétences urbaines (héritées du Grand Lyon) et sociales (récupérées du département). L’outil créé en 2015 commence selon lui à montrer les premiers signes de sa pertinence. Mais il demande aussi du temps. En creux, David Kimelfeld dresse l’inventaire de la patte qu’il a apportée à cette collectivité depuis qu’il a succédé à Gérard Collomb.
4 commentaires
  1. pépito69 - 23 juillet 2012

    benkalifa ment c'est un élus il veut sauver sa peaux il et de méche avec la direction moi je suis éboueur et je vous dit qu'il y a des problém je les signaler plusieur fois à la direction il nous dise que c'est pas vous qui commandait . Et voilà le résultat

  2. pépito69 - 23 juillet 2012

    Plusieur agent sont mis à pied moi on ma mie 7 mois sans salaire car les chef nous mettes la pression et eux se mette des heure suplémentaire même quand ils on pas au travail quel honte

  3. pépito69 - 23 juillet 2012

    tout le monde c'est qu'il y a des problém au grand Lyon on se rapell de l'affaire de corruption l'enquête à était maquiller puis suit la grève des éboueur c'est pas une preuve ça , et monsieur kalifa dit qu'il y'a rien il devrait s'occuper de sa banlieue des minguettes dou il vient

  4. JC - 23 juillet 2012

    Depuis Sarkozy quand il y a une grève en France, on ne le sait plus...Du coup, il faut passer au stade supérieur!

  5. pépito69 - 23 juillet 2012

    Vous avait vue France Telecom et la poste les suicide et vous dite que c'est pas la direction qui a fait ce drame que les enquêteur vienne cher moi je le ferait montré tout les recommander que j'ai envoyer à la direction pour des fonctionnement bizare qu'il se passe au grand lyon

  6. pépito69 - 23 juillet 2012
  7. pépito69 - 23 juillet 2012

    Y'a deux chef de dépôt qui sont louche l'ingénieur monsieur primo au dépôt de villeurbanne et au dépôt de gerland monsieur pedron de vilain qui détourne avec la direction

  8. pépito69 - 23 juillet 2012

    Moi je veut qui paye pour la personne qui c'est suicider ça fait des mois qu'on signale des mauvais fonctionnement au grand Lyon j'espère que c'est commentaire vont faire le tour de France et que j'aurai le maillot jaune pour avoire divulguer c'est rapport

  9. webmaster - 24 juillet 2012

    'Toute allégation ou imputation d'un fait qui porte atteinte à l'honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé, est une diffamation. La publication directe ou par voie de reproduction de cette allégation ou de cette imputation est punissable, même si elle est faite sous forme dubitative ou si elle vise une personne ou un corps non expressément nommés, mais dont l'identification est rendue possible par les termes des discours, cris, menaces, écrits ou imprimés, placards ou affiches incriminés'.L'article 29 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse.

  10. pépito69 - 24 juillet 2012

    Bonjoure voudrais savoire pourquoi le modérateur à effacer tout nos message sa serait pas le grand Lyon et colomb qui et derrière tout la vérité sur le fonctionnement du grand lyon avec toute les magouille géne

  11. PERHAPS - 24 juillet 2012

    Pepito, apparemment tu connais des choses et des faits qui ne peuvent pas et ne doivent pas rester dans le silence obscur lyonnais - tu as du courage, vas jusqu'au bout >> Tu devrais tout simplement aller porter plainte et relater ce que tu dis, en souhaitant qu'il y soit donné suite

  12. Collombitude - 25 juillet 2012

    Il faut dénoncer des faits, s'ils sont avérés, mais ne pas insulter.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut