PS Logo
Parti Socialiste

Kimelfeld candidat au Grand Lyon : le PS veut une liste de rassemblement

Le PS a déclaré qu’il prenait “acte” de la déclaration de David Kimelfeld pour les élections métropolitaines de 2020 et qu’il travaillait à “des convergences possibles et solides entre les forces de gauche et citoyennes métropolitaines”.

Dans un communiqué le Parti socialiste du Rhône a indiqué qu'il “prenait acte de l’annonce de David Kimelfeld de se porter candidat aux prochaines élections métropolitaines de 2020 et de ne pas se représenter en mairie du 4e  arrondissement de Lyon.Une annonce faite hier par le président de la métropole qui était aussi premier secrétaire fédéral de la fédération PS du Rhône avant qu'il ne rejoigne En Marche avant l'élection présidentielle.

À 15 mois des élections locales - municipales et métropolitaines –, le PS a écrit que “sa priorité est de mener à bien un travail de fond engagé en ce début d’année 2019 avec militants, élus socialistes métropolitains et municipaux, acteurs de la cité. Notre objectif collectif est d’établir des propositions fortes et concrètes pour les habitants de la Métropole dans le domaine du logement, de la qualité de l’air, du transport et des mobilités, de la qualité de vie à tout âge, de l’insertion et de l’économie.”

Le parti socialiste, qui fait toujours partie de l'exécutif métropolitain, se dit “convaincu que ce travail de fond mettra en lumière des convergences possibles et solides entre les forces de gauche et citoyennes métropolitaines”. Hier David Kimelfeld a lui aussi affiché sa volonté de rassemblement pour que sa majorité élargie actuelle continue après 2020. “Je souhaite constituer la majorité la plus large possible, comme elle est aujourd'hui  : du centre droit aux écologistes. La question c’est celle du rassemblement le plus large. Dans celui-ci, il y aura des socialistes, des écologistes, des partenaires du centre gauche et du centre droit et bien sûr Gérard Collomb”, avait-il déclaré.

à lire également
Fabrice Luchini en tournage à Lyon, en août 2018 © DR
Un maire de Lyon usé après des années de pouvoir. Une jeune étudiante venue lui redonner des idées. Deux rôles campés par Fabrice Luchini et Anaïs Demoustier dans le film Alice et le maire. Un long-métrage, qui sortira sur grand écran le 2 octobre prochain en pleine campagne des municipales, et qui n’avait pas franchement fait rire Gérard Collomb lors de son tournage à Lyon durant l’été 2018.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut