Depuis juin, les tentatives de médiation d’Emmanuel Macron entre David Kimelfeld et Gérard Collomb ont échoué © AFP

Intox autour d'un sondage sur les élections métropolitaines à Lyon

Un sondage sur les élections métropolitaines donnerait Gérard Collomb en ballottage favorable. Son entourage le fait fuiter depuis quelques jours et en attribue la paternité aux Républicains. Sauf que le parti de droite nie avoir commandé une telle enquête d'opinions.

Depuis quelques jours, des soutiens de Gérard Collomb se réjouissent des résultats d'un sondage réalisé en vue des élections métropolitaines. L'enquête d'opinion placerait Gérard Collomb largement en tête du premier tour avec 25 % des suffrages en étant catalogué comme "soutenu par la majorité présidentielle". Suivraient François-Noël Buffet (LR) avec 15 %, les écologistes (11 %), le Rassemblement national (11 %) et les centristes compatibles avec En Marche autour de 10 %. Et au milieu d'eux David Kimelfeld, présenté comme investi par La République en Marche, est crédité de 12 % d'intention de vote. Pour les proches du maire de Lyon, ce sondage qu'aurait réalisé l'institut Ipsos montre définitivement que leur champion est le mieux placé pour porter les couleurs du parti présidentiel. Que La République en Marche investisse l'acutel président de la métropole et le scrutin tournerait au désaveu, pointent-ils. "Je pense que ce sondage a pu jouer dans la décision d'investir Gérard Collomb. La République en Marche en avait commandé d'autres et tous placent Gérard Collomb autour de 30 %", avance un adjoint à la Ville de Lyon. Quant à la provenance de ce cadeau tombé du ciel trois jours avant la venue d'Emmanuel Macron à Lyon, les soutiens du maire de Lyon pointent en direction des Républicains.

Sondage fantôme  ?

Mais à la fédération départementale du parti, personne n'est au courant de cette enquête d’opinion. "Nous ne travaillons jamais avec Ipsos", s’étonne un proche de Laurent Wauquiez. "Les Républicains n'ont commandé aucun sondage sur la métropole de Lyon", assure Alexandre Vincendet, le président des Républicains du Rhône. Le maire de Rillieux-la-Pape note d'ailleurs que ce sont des partisans de Gérard Collomb qui relaient cette information. Un cadre des Républicains en vient même à douter de l'existence même de cette enquête d'opinion mise en avant par les soutiens du maire de Lyon  : "le calendrier et les résultats ne servent que Gérard Collomb et on a commencé à m'en parler deux jours avant la venue d'Emmanuel Macron". A droite comme dans les différentes nuances de République en Marche, tout le monde s'accorde en revanche à reconnaître que les résultats semblent crédibles. "Les Républicains n'ont aucun intérêt à ébruiter un sondage qui ne leur est pas favorable", oppose un conseiller métropolitain pro-Collomb au démenti du parti de droite qui ne peut pourtant produire la preuve de l'existence de ce sondage "mystère", que personne n'a vu mais dont tout le monde parle.

à lire également
hôtel de ville place de la Comédie
Les 15 et 22 mars 2020 auront lieu les élections municipales à Lyon. Mais aussi les élections métropolitaines. Ainsi, les Lyonnais mais aussi les habitants de la Métropole sont invités à voter 2 fois le même jour. Pour deux listes différentes. Pour la 1ère fois. Explications.
3 commentaires
  1. philippechaumont - 11 octobre 2019

    C'est facile de faire un tel sondage et le mode d'emploi est facile à suivre : vous mettez votre index dans la bouche, vous le sucez et puis vous sortez votre doigt de la bouche et vous le levez bien haut devant vous. Vous énoncez alors les premiers chiffres qui vous passe par la tête du moment qu'ils vous plaisent, et hop! l'affaire est pliée et le sondage est fait ! Çà coûte pas cher mais ça peut rapporter gros 🙂

  2. char.faly - 11 octobre 2019

    Quelle audace pour écrire "à la REM tout le monde s'accorde à dire que les résultats semblent crédibles"
    À qui profite le crime de manipulation de l'opinion à cette date précise ?
    Un sondage que personne ne connait, donnerait tels résultats que tous s'accordent à dire crédibles..... quelle manip

  3. raslebol69 - 11 octobre 2019

    Information bidon et trafiquée, c'est à dire "fake news".

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut