Gérard Collomb © Tim Douet
Article payant

House of Collomb, épisode 14 : et surtout la cordialité !

La tournée des vœux a pris une dimension nouvelle en cette année 2019. Ce n’est plus seulement un événement à mi-chemin entre la corvée et la tradition. Le retour de Gérard Collomb et ses emballements en ont fait un temps politique cette semaine, dans les arrondissements où il est allé comme dans celui où il s’est fait porter pâle.

Collomb s’énerve, à qui profite le crime de lèse-majesté ?

Pour David Kimelfeld, privé d'estrade dans le 6e par un Gérard Collomb agacé, la cérémonie des vœux n'est pas un mauvais souvenir. Pour lui, sans l'incident initié par Gérard Collomb, personne n'aurait parlé de cette soirée ni des quelques mots qu'il n'a pas prononcés. Ses troupes pointent un manque de lucidité du maire de Lyon et parient que l'incident sera profitable au président de la métropole. Ils fondent beaucoup d'espoirs sur le nombre de messages de soutien reçus par David Kimelfeld dans la foulée des vœux houleux du 6e. Le député du 5e arrondissement Thomas Rudigoz, ancien proche de Gérard Collomb, lui a apporté un soutien officiel. Un message sur Facebook qui a fait de lui le premier élu à prendre clairement position dans cette guerre de chapelles au sein de la majorité, que plus personne ne cherche désormais à minimiser.

Il vous reste 78 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Le prédicateur Nader Abou Anas est attendu ce dimanche à Vénissieux, limite Lyon 8e, pour une conférence publique. Si ses positions radicales sur les femmes sont difficilement acceptables, "l'ordre public n'est pas (pour autant) troublé".
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut