François Hollande
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

François Hollande pas candidat : les réactions des élus lyonnais

Alors que François Hollande a annoncé ce jeudi qu’il renonçait à briguer un second mandat, de nombreux élus lyonnais et de la région Auvergne-Rhône-Alpes se sont exprimés depuis hier. Florilège des réactions à gauche et à droite.

Le président de la République a fait savoir ce jeudi soir qu’il renonçait à briguer un nouveau mandat. Une décision inédite qui a fait réagir les élus locaux. Tout d'abord, les ministres actuels de François Hollande Thierry Braillard et Najat Vallaud-Belkacem. Le premier a salué une décision qui fait "passer la France et l'intérêt général avant son destin personnel. C'est être digne. Le bilan est bon et l'homme, un grand homme d’État". La seconde, dans un long message publié sur son compte Facebook, a aussi salué "la décision d'un homme d'État, qui a toujours fait passer l'intérêt de la nation avant sa personne".

“Le Gouvernement demeure mobilisé au service des Français, partout sur le territoire”

La ministre de l'Education a critiqué "les attaques injustifiées et d'une rare virulence de ces dernières semaines contre sa personne [qui] n'avaient pour objectif que d'hystériser le débat, de faire voler en éclats la gauche pour l'empêcher d'incarner un espoir pour les Français, et de rendre inéluctable l'affrontement entre la droite et l'extrême droite au second tour de l'élection présidentielle."

"Face à l'histoire et face au pays, [François Hollande] a pris la décision qui lui semblait la mieux à même de permettre à la gauche de continuer à incarner l'espoir. Malgré la tristesse, je comprends ce choix, et le respecte", écrit Najat Vallaud-Belkacem, en précisant qu’"aujourd'hui, sous l'autorité du président Hollande, le Gouvernement demeure mobilisé au service des Français, partout sur le territoire".

De son côté, Jean-François Debat, le chef de file du groupe socialiste au conseil régional, a estimé que "l'histoire retiendr[ait] un acte politique inédit, courageux, à la hauteur des enjeux du pays". Un acte qui selon lui "vient de redonner à la gauche une chance de rebondir. Elle doit la saisir et se rassembler dans la primaire".

Dans le même sens, Jean-Paul Bret, le maire de Villeurbanne, a estimé que la décision du président ouvrait un nouvel enjeu, "le rassemblement". "La gauche doit chercher à se rassembler et s'extraire des querelles de personnes. Ce sera l'enjeu des prochaines semaines et de la primaire", a-t-il écrit dans un communiqué.

“François Hollande aura pris une seule bonne décision durant son quinquennat : ne pas se représenter”

À droite, les réactions ont été plus rares dans la région lyonnaise. Alexandre Vincendet, le maire de Rillieux-la-Pape, a écrit sur Twitter : "En ne se représentant pas, Hollande acte l'échec de sa politique et l'état catastrophique dans lequel le PS laisse le pays. Vivement 2017 !" La conseillère régionale Nora Berra est plus sévère : "François Hollande aura pris une seule bonne décision durant son quinquennat : ne pas se représenter."

D’autres réactions à venir sur le site Internet de Lyon Capitale.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut