Jean-Jack Queyranne
J-J. Queyranne © Tim Douet

Fin d'Erai : Jean-Jack Queyranne "regrette" le vote du conseil régional

Ce mercredi, le tribunal de grande instance de Lyon devrait prononcer la liquidation d'Erai, après que le conseil régional a refusé de voter une subvention qui aurait pu permettre sa reprise.

Ce mercredi 20 mai, le tribunal de grande instance de Lyon devrait prononcer la liquidation d'Erai, l'association chargée de la promotion des entreprises rhônalpines à l'étranger. Ce lundi, le conseil régional réuni en assemblée plénière a en effet refusé de voter une subvention à l'agence régionale du développement et de l'innovation qui devait permettre de financer son projet de reprise d'Erai à la barre du tribunal. "Je regrette profondément ce vote qui menace de nombreux emplois et raye de la carte plus de 25 années de travail auprès des entreprises de notre région. ERAI était un outil dont les mérites étaient appréciés, et parfois même enviés, en France et à l’étranger. ERAI avait jusqu’à présent toujours dépassé les clivages et survécu aux alternances politiques de cette assemblée", affirme le président du conseil régional Jean-Jack Queyranne.

De son côté, le groupe socialiste, écologiste et apparenté estime que les conseillers régionaux de droite (UMP et Centre), du FN et d’EELV "ont pris la responsabilité de la destruction de 219 emplois", en refusant de voter cette nouvelle subvention.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut