Des anthroposophes sont dans le conseil de surveillance de la Nef.

Enquête : les liens troubles de la banque préférée des écologistes avec une "multinationale des dérives sectaires"

La Nef, partenaire financier privilégié de la Ville de Lyon, est mise en cause par l'Etat pour ses liens avec un mouvement occulte : l'anthroposophie. Enquête.

Il y a quelques jours, le groupe d'opposition "Pour Lyon" a envoyé une lettre à la secrétaire d’État chargée de la Citoyenneté, Sonia Backès. Son objet : les liens étroits entretenus par la Nef (Nouvelle économie fraternelle) avec l'anthroposophie, une idéologie qui se veut proche de la nature et qui voit le monde comme mû par des forces spirituelles (voir encadré).

Fondé dans les années 1910 par Rudolph Steiner, ce mouvement est classé par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) dans les "multinationales des dérives sectaires" (Rapport 2021). Ainsi, plusieurs membres du conseil de surveillance de cette banque sont aussi très actifs dans les milieux anthroposophiques. Si le groupe d'opposition s'alerte sur de tels liens, c'est que la Ville de Lyon a fait de la Nef son partenaire financier privilégié. C'est par exemple elle qui récupère les euros convertis en Gonette, elle est également créancière de la Ville à hauteur de 3 millions d'euros.

A lire sur le sujet : l'opposition alerte sur les liens entre les Écologistes et une banque à dérives sectaires, la ville et la Nef répondent

Pour se défendre, la Ville de Lyon, un peu prise au piège, a étonnamment repris les éléments de langage de la Nef. À Lyon Capitale, quelques heures après avoir reçu une réponse de la mairie, nous avons échangé avec Ivan Chaleil, membre du directoire de la banque "éthique". Il rappelle - tout comme l'avait fait avant lui la Ville - qu'en 2003, un rapport de la Commission bancaire (aujourd'hui introuvable) avait souligné la "totale autonomie financière ainsi qu’une grande transparence tant en interne qu’avec l’extérieur traduisant l'indépendance politique, sociale, religieuse et philosophique"  de la Nef. Selon lui, "nous avons un historique avec l'anthroposophie dans les années 1970, mais depuis, notre banque a bien changé".


"Il y a des liens structurels entre la Nef et l'anthroposophie."
Grégoire Perra, lanceur d'alerte et ancien anthroposophe


Grégoire Perra lui, n'est pas de cet avis. Ce lanceur d'alerte a été élève, puis professeur dans une école Steiner, du nom du fondateur de l'anthroposophie. "J'ai été anthroposophe haut-placé jusqu'en 2010, confie celui qui a notamment témoigné pour la Miviludes. J'ai vu la création de la Nef portée par les membres de la société anthroposophique de France." Dans son rapport, la Miviludes rappelle que "l'association-fédération des écoles Steiner-Waldorf a intenté deux procès pour diffamation à son encontre [...] À deux reprises, les tribunaux ont relaxé Grégoire Perra". Ce dernier dénonçait notamment "les effets pervers d'une sorte d'atmosphère religieuse permanente" dans ces écoles. Les élèves seraient également victimes d'une "adhésion forcée à des repères et des pratiques et un langage différent".


L'anthroposophie, c'est quoi ?

L'anthroposophie est un mouvement de pensée ésotérique, s'appuyant sur les théories de l'Autrichien Rudolph Steiner. Ces "théories", principalement issues de ses intuitions concernent des domaines aussi variés que l'économie, l'agriculture (biodynamie), l'éducation (écoles Steiner) ou la très problématique médecine anthroposophique. Rudolph Steiner considérait par exemple que le Gui pouvait soigner le cancer. Un précepte qu'a suivi un médecin en 2010, en réalisant 28 injections d'extrais de Gui pour soigner une femme atteinte d'un cancer du sein. La patiente est décédée trois ans plus tard
En 2017, la Miviludes estimait à plusieurs milliers, le nombre d'adeptes de l'anthroposophie en France, en 2021, elle la classait dans "les multinationales des dérives sectaires". 


La Nef, pourvoyeur de fonds pour les écoles Steiner

Largement mises en cause par la Miviludes, les écoles Steiner bénéficient pourtant d'un appui important de la Nef. En consultant la liste des financements rendus publics par la banque, on dénombre pas moins de sept écoles Steiner financées entre 2014 et 2021, dont une à Saint-Genis-Laval, dans la banlieue de Lyon. Elle a bénéficié d'un prêt de 400 000 €. Autre élément surprenant, en 2019, la Nef a accordé un prêt de 380 000 € à la Communauté des Chrétiens de Alès dans le Gard. Cette communauté est un mouvement religieux créé par Rudolph Steiner en 1922, le même Rudolph Steiner à l'origine de l'anthroposophie. Les Églises catholiques et protestantes elles-mêmes affirment que ce mouvement religieux n'est pas fondé sur la tradition biblique mais sur une conception du monde ésotérique.

Quelques-uns des financements pour des écoles Steiner, la communauté des chrétiens ou la société Arcadie.

Grégoire Perra dénonce ainsi des "liens structurels entre la Nef et l'anthroposophie". En effet, si la Nef affirme "avoir changé", affirmant n'être en aucun cas sous une quelconque influence du mouvement sectaire, quelques recherches suffisent à penser le contraire. C'est en se penchant sur les membres du conseil de surveillance de la banque que les liens apparaissent. Jean-Pierre Caron en est le vice-président mais aussi le président du comité des nominations et des rémunérations.

Cet homme de 70 ans est aussi un "haut anthroposophe", insiste Grégoire Perra. Ainsi, sur le site de la société anthroposophique de France, on apprend que Jean-Pierre Caron, présenté comme "consultant en développement des hommes et des organisations", donne des conférences sur la spiritualité en entreprise. Le membre du comité écrit également des livres édités par les éditions Triades et Aethera. Une maison d'édition "fondée en 1952 par Simone Rihouët-Coroze dans le but de faire connaître en langue française les œuvres du philosophe Rudolf Steiner, le fondateur de l’anthroposophie", peut-on lire sur leur site internet.


"Un médecin anthroposophe choisissant délibérément de ne pas traiter la fièvre d'un enfant et de l'aggraver en utilisant des couvertures jusqu'à ce que des convulsions s'ensuivent."
Rapport 2021 de la Miviludes


La deuxième figure de ce mouvement occulte, membre du conseil de surveillance de la Nef est Patrick Sirdey, ancien PDG de Weleda, entreprise de cosmétique et de dispositifs médicaux. Elle a pour actionnaire, la Société anthroposophique universelle. Weleda a été fondée par des médecins séduits par les "théories" de la médecine anthroposophique qui "adopte des méthodes dangereuses", selon la Miviludes. Dans son rapport de 2021, elle rapporte par exemple le cas d'un "médecin anthroposophe choisissant délibérément de ne pas traiter la fièvre d’un enfant et de l’aggraver en utilisant des couvertures jusqu’à ce que des convulsions s’ensuivent".

Des anthroposophes au cœur de la Nef

Enfin, Mathieu Brunet, vice-président du conseil de surveillance est aussi dirigeant de la société Arcadie, spécialisée dans les épices, herbes et autres tisanes bio. Seul hic, elle est aussi adhérente au Mouvement d'agriculture biodynamique. La biodynamie est un système agricole ésotérique très controversé, issu de l'anthroposophie. Ancienne adepte des pratiques alternatives, Jeanne Soradt a "baigné" dedans pendant deux ans. C'est notamment grâce au travail de Grégoire Perra qu'elle a pris conscience de "l'endoctrinement" qu'elle avait subi. Elle raconte notamment qu'une ferme biodynamique dans son ancienne ville était "réputée dans le milieu des anthroposophes et où différentes institutions anthroposophiques organisaient régulièrement des activités et des stages", illustrant la porosité entre cette technique agricole ésotérique et l'anthroposophie.

Tristan Chaudon, anthroposophe invite la Nef à assumer ses liens avec le mouvement sectaire. Source : blog de Grégoire Perra

En 2021, Arcadie a signé une convention de Mécénat avec la Fondation Paul Coroze qui "a pour but d’attribuer des bourses d’étude et de donner toute assistance matérielle et morale nécessaire aux jeunes désirant suivre des formations anthroposophiques", comme expliqué sur le site de la fondation. La fédération Terre de liens est également membre du conseil de surveillance. Une fédération dont René Becker, l'un des quatre membres du comité de la société anthroposophique de France, racontait la création et faisait l'éloge en 2013 dans une revue de la Société anthroposophique universelle, comme le révélait Grégoire Perra.


"Les milieux écologistes ont subi un fort entrisme de l'anthroposophie."
Grégoire Perra


Interrogée sur le sujet lors du conseil municipal du jeudi 10 novembre, la 1ère adjointe Audrey Hénocque a réaffirmé avoir contacté la Miviludes pour avoir des précisions, et rappelé que c'est bien Gérard Collomb qui le premier (en 2012) avait fait appel à la Nef. La transparence de l'établissement bancaire a également été mise en avant. Si les écologistes semblent tant attachés à cette banque "éthique", c'est que "les anthroposophes se parent d'un vernis écolo et éthique", raconte Grégoire Perra pour qui "les milieux écologistes ont subi un fort entrisme de l'anthroposophie".

A lire sur le sujet : l'opposition alerte sur les liens entre les Écologistes et une banque à dérives sectaires, la ville et la Nef répondent

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut