Thomas Rudigoz © Antoine Merlet
Thomas Rudigoz © Antoine Merlet

Élections à Lyon : des députés écrivent à Macron pour ne pas organiser le 2e tour en juin

Sous la houlette de Thomas Rudigoz, une vingtaine de parlementaires LREM, dont 3 du Rhône ont demandé à Emmanuel Macron de ne pas organiser le 2e tour des élections municipales et métropolitaines en juin prochain. 

Dans un courrier adressé au président de la République à l’initiative de Thomas Rudigoz, plusieurs députés ont demandé à Emmanuel Macron de ne pas organiser le second tour des élections municipales et métropolitaines en juin prochain. Selon le député du Rhône, prendre cette décision serait “trop précipité au vu des incertitudes qui planent sur l'état sanitaire du pays”. “Pour le moment, on n’a aucun retour sur le confinement et on voit déjà que certains déconfinent pas mal. On sent que le conseil scientifique prend beaucoup de recul sur ce scrutin et reste très prudent. Peut-on vraiment dire : “allez voter”, alors que de nombreux lieux de vie, stades, piscines, restaurants, cinémas, musées et autres  sont encore dans l'incertitude ?”, questionne-t-il. Et d'ajouter : “Quid des personnes les plus fragiles ? On leur conseille de rester confinés au maximum, d'éviter les risques, mais on va leur demander d'aller voter ?”

Pourtant le choix de l'exécutif semble déjà pencher vers la date du 28 juin. “Le problème c'est que d'ici là on ne pourra pas faire campagne. Ce n'est pas moi qui le dis, mais le conseil scientifique. Le Gouvernement va devoir acter le principe d'avoir une clause de revoyure de ce conseil 15 jours avant le scrutin. Ca va être difficile de gérer le calendrier et le budget de cette campagne”, ajoute le député lyonnais. Politiquement, l'ancien maire du 5e arrondissement estime que cette crise sanitaire va forcément devoir être prise en compte dans les différents programmes : “Ce n’est pas comme s'il ne s'était rien passé entre le 1er et le 2e tour. On s'interroge tous sur ce que l'on va proposer. Je vois d’ailleurs que certains candidats semblent vraiment changer de logiciel depuis cette crise”. Une référence au choix de Gérard Collomb d'abandonner, provisoirement, son projet d'anneau des sciences, le grand contournement ouest de Lyon. 

Forcément, la décision de ne pas organiser le 2e tour en juin entraînerait l'annulation du 1er tour durant lequel David Kimelfeld, le candidat à la métropole soutenu par Thomas Rudigoz, a obtenu un bon score. “Oui il faudrait repasser sur deux tours”, concède le député lyonnais qui pense qu'électoralement repartir pour un premier tour « ne changera pas fondamentalement” les résultats locaux. 

Signataires :
Thomas Rudigoz,
Député du Rhône, Caroline Abadie, Députée de l’Isère Pascal Bois, Député de l’Oise Blandine Brocard, Députée du Rhône Anne Brugnera, Députée du Rhône Stéphane Buchou, Député de Vendée Bernard Buis, Sénateur de la Drôme Joël Giraud, Député des Hautes-Alpes Olga Givernet, Députée de l’Ain Fabien Gouttefarde, Député de l’Eure Émilie Guerel, Députée du Var, Claude Haut, Sénateur du Vaucluse Frédérique Lardet, Députée de Haute-Savoie Nicole Le Peih, Députée du Morbihan Marion Lenne, Députée de Haute-Savoie Richard Lioger, Député de Moselle, Jean-Michel Mis, Député de la Loire, Claire Pitollat, Députée des Bouches-du-Rhône, Véronique Riotton, Députée de Haute-Savoie Buon Tan, Député de Paris.

à lire également
3 commentaires
  1. PAUL Gabriel - 21 mai 2020

    Bonjour
    Ils ont raison.
    Le pic d'hospitalisation au COVID à eu lieu du 26 au 28 mars soit 11 à 13 jours après les élections du 15mars.
    Il faut reporter les élections en mars 2021 en même temps que les cantonales.
    Il faut refaire le 1er et le second tour avec toute la sérénité nécessaire et une participation conforme à se que l'ont peut attendre pour les municipales.

  2. JANUS - 23 mai 2020

    Abstention attendue !

  3. Jol - 24 mai 2020

    ils ont raison
    le 1er tour a été faussé
    le 2d tour le serait aussi
    et ils ne trouveront pas les assesseurs

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut