Comment l'UMP a finalement choisi Nachury contre Berra

La commission nationale d'investiture de l'UMP a tranché : c'est Dominique Nachury qui portera les couleurs du parti présidentiel lors des législatives de juin dans la 4e circonscription du Rhône. Elle l'a emporté assez nettement lors d'un vote tenu à bulletin secret. Pourtant Michèle Alliot-Marie, Bernard Accoyer et Pierre Méhaignerie avaient soutenu la secrétaire d'Etat. Récit.

C'est au cours du petit déjeuner de la majorité à l'Elysée que le sujet a été abordé, au détour d'une conversation. La 4e circonscription du Rhône s'est invitée au menu des discussions, ce mardi matin. Ministre de la Justice, Michel Mercier, pourtant collègue de Nora Berra au gouvernement, a défendu la candidature de Dominique Nachury pour les législatives. C'est sa vice-présidente au conseil général, et il éprouve une dette envers elle : il lui avait promis la 1ere vice-présidence du Département qu'il a finalement accordée à Dominique Perben puis à Michel Forissier. Jean-Pierre Raffarin a alors réagi, jugeant "anormal" que la secrétaire d'Etat ne soit pas investie. "C'est à croire que vous la craignez", a-t-il lancé. Le président de la République n'a pas réagi. Selon une collaboratrice, l'ex-Premier ministre ressent une "vraie tendresse" pour la Lyonnaise dont il apprécie "l'énergie" et "le sens du terrain".

"Flinguée" par ses propos sur RTL

Quelques heures plus tard, dans l'après-midi, avait lieu la commission nationale d'investiture de l'UMP qui devait désigner 77 candidats aux législatives, les 400 autres l'ayant déjà été fait précédemment. Plusieurs ténors ont pris la parole pour défendre Nora Berra : Michèle Alliot-Marie, ex-ministre des Affaires étrangères, Bernard Accoyer, président de l'Assemblée Nationale et Pierre Méhaignerie, président de la commission des affaires sociales au Palais Bourbon. Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, dont Nora Berra se prévaut du soutien, n'était pas présent.

Fait rare : les participants ont voté à bulletin secret. Et c'est le nom de Dominique Nachury qui est arrivé en tête. "L'écart était du simple au double", précise Philippe Cochet, président départemental de l'UMP. Conséquence de ce vote : Nora Berra se voit investie dans la 3e, occupée actuellement par Jean-Louis Touraine (PS). Il y a fort à parier que la secrétaire d'Etat va refuser cette investiture. "Ce qui l'a flinguée, ce sont ses propos sur RTL (lire ici). Elle ne peut pas s'en prendre ainsi à un appareil qui l'a fait gagner et rendue ministre", explique un participant. La Lyonnaise avait affirmé à l'antenne que ses origines algériennes posaient "un certain problème" à des cadres du parti présidentiel.

Lire aussi : Nora Berra dénonce "le lobbying monstrueux de gens installés"

à lire également
Près de 350 pompiers professionnels du Rhône sont en arrêt maladie et reprochent à leur direction de ne pas entendre leur souffrance depuis des mois, voir des années, face au manque d'effectif dans les casernes.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut