Ce que les élus pensent des émeutes lycéennes

Les lycéens sont-ils responsables des débordements ? Faut-il aussi entendre le message des casseurs ? Pourquoi de tels événements se sont produits à Lyon et pas dans les autres grandes villes françaises ? Nous avons interrogé les élus de la communauté urbaine.

à lire également
Eau de Lyon – Champ captant de Crépieux-Charmy © Tim Douet
“Corruption”, “trafic d’influence”, “contrats léonins”... Lorsque l’on évoque le marché de l’eau, les qualificatifs ont la vie dure. Pourtant, depuis dix ans, la situation a évolué. À Lyon, la bataille de l’eau aura bien lieu en 2019 et les acteurs sont déjà positionnés sur un terrain largement transformé.
2 commentaires
  1. Gérard Eloi - 9 novembre 2010

    Cochet est un double menteur :- '80 % des manifestants de collégiens ou lycéens !!!' CGT, CFDT,..., apprécieront.- 'Mme Vallaud-Belkacem a appelé les jeunes à manifester...' Calomnie, et ce fut démontré précédemment.C'est donc ça un député UMP ? Encore pire qu'on aurait imaginé... Hélas, il faut survivre avec ce qui a été élu...

  2. jerome manin - 9 novembre 2010

    En faisant un peu la grève, le cabinet du maire trouverait peut-être l'occasion de se renouveler dans l'expression convenue de sa propagande de Gérard.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut