Ce que les élus pensent des émeutes lycéennes

Les lycéens sont-ils responsables des débordements ? Faut-il aussi entendre le message des casseurs ? Pourquoi de tels événements se sont produits à Lyon et pas dans les autres grandes villes françaises ? Nous avons interrogé les élus de la communauté urbaine.

à lire également
David Kimelfeld, lors de son élection à la présidence de la métropole – Grand Lyon, juillet 2017 © Tim Douet
À la tête de la métropole depuis dix-huit mois, David Kimelfeld accélère le rééquilibrage entre ses compétences urbaines (héritées du Grand Lyon) et sociales (récupérées du département). L’outil créé en 2015 commence selon lui à montrer les premiers signes de sa pertinence. Mais il demande aussi du temps. En creux, David Kimelfeld dresse l’inventaire de la patte qu’il a apportée à cette collectivité depuis qu’il a succédé à Gérard Collomb.
2 commentaires
  1. Gérard Eloi - 9 novembre 2010

    Cochet est un double menteur :- '80 % des manifestants de collégiens ou lycéens !!!' CGT, CFDT,..., apprécieront.- 'Mme Vallaud-Belkacem a appelé les jeunes à manifester...' Calomnie, et ce fut démontré précédemment.C'est donc ça un député UMP ? Encore pire qu'on aurait imaginé... Hélas, il faut survivre avec ce qui a été élu...

  2. jerome manin - 9 novembre 2010

    En faisant un peu la grève, le cabinet du maire trouverait peut-être l'occasion de se renouveler dans l'expression convenue de sa propagande de Gérard.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut