Jean-Christophe Cambadélis
Benjamin Roure

Cambadélis renouvelle les menaces de sanction contre Collomb

Le premier secrétaire du Parti socialiste continue d'espérer que la primaire permettra de rassembler le PS. Interrogé sur le soutien de Gérard Collomb à Emmanuel Macron, il a toutefois réitéré la menace d'une exclusion du PS si le maire de Lyon soutient un autre candidat que celui issu de la primaire.

Sanction ou pas ? Depuis plusieurs semaines, la direction du Parti socialiste laisse entendre que les personnes soutenant Emmanuel Macron pourraient risquer l'exclusion du PS. Une menace qui touche le maire de Lyon, Gérard Collomb, qui ne cesse de faire campagne pour l'ancien ministre de l'Economie.

Invité de France Inter, ce lundi matin, Jean-Christophe Cambadélis a renouvelé cette menace de sanction : "Ce sont nos statuts. Il y aura un candidat qui sortira de la primaire. À ce moment là, tous les socialistes devront être derrière. Ceux qui soutiendront un autre candidat ne seront plus au Parti socialiste."

Voilà qui a le mérite d'être clair, quand on sait qu'Emmanuel Macron n'a pour l'instant pas l'intention de participer à la primaire organisée par le Parti socialiste. Pourtant, ce week-end, dans une interview à La Nouvelle République, la position de ce même Jean-Christophe Cambadélis apparaissait moins tranchée. Il se prononçait plutôt pour le "rassemblement" et ne souhaitait "rien faire qui accentue la fragmentation" du parti.

Pour maintenir un semblant d'ordre dans les rangs, le premier secrétaire du PS joue les équilibristes et le fil qui le maintient au-dessus du vide, c'est la primaire de la gauche, qui aura lieu en janvier : "Nous construisons une alliance avec un certain nombre de personnalités, syndicalistes, associatifs, et nous avons des primaires. Elles permettront de trancher et de rassembler."

Gérard Collomb devra donc soutenir le candidat issu de cette primaire, quel qu'il soit. Sous peine de voir son avenir s'écrire à l'extérieur du Parti socialiste.

1 commentaire
  1. Jean Jaurès - lun 24 Oct 16 à 18 h 26

    Ce matin, le camarade Cambadélis estimait que le camarade Valls était, à Gauche, le présidentiable ayant le plus de qualités! Collomb se rallierait-il au candidat Social-républicain? On ne va pas s'ennuyer...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut