Eric Lafond et Denis Broliquier s'allient à Lyon
Eric Lafond et Denis Broliquier s’allient à Lyon

Broliquier et Lafond s’unissent pour tenter de peser à Lyon

Les deux candidats centristes ont décidé de faire cause commune en mars 2020 pour tenter d’exister dans une campagne où la plupart des candidats se revendiquent du centre. Denis Broliquier mènera la bataille à Lyon et Eric Lafond se positionne lui sur le scrutin métropolitain.

Le plus droitier des centristes et le plus centriste des centristes ont donc décidé de faire “cause commune”, selon leur expression, pour les élections municipales et métropolitaines de mars 2020. Ce jeudi matin, Denis Broliquier et Eric Lafond, candidats sans autres partis que le leur, ont joint leurs candidatures et leurs programmes.

“Les forces politiques traditionnelles sont divisées et cela crée de la confusion. Nous voulons nous rassembler pour apporter des solutions aux citoyens. Avoir une élection à deux niveaux, ville et métropole, a facilité ce rapprochement”, explique Eric Lafond qui à la différence de ses précédentes tentatives municipales cherchait plus ardemment un partenariat cette année. Pour le scrutin métropolitain, il envisage d’ailleurs des partenariats avec d’autres listes indépendantes.

L’union scellée entre Denis Broliquier et Eric Lafond leur permet aussi de boucler des listes même si l’un comme l’autre assurait être en mesure de leur faire chacun de leur côté. D’une certaine manière, c’est un mariage de raison entre deux candidats qui peinaient à exister dans les sondages et dans une campagne qui se concentre sur les guerres internes de la majorité sortante : entre marcheurs puis avec les écologistes.

“Eric Lafond est un garçon intelligent qui a su fédérer des gens de la société civile et c’est aussi notre ADN. Il privilégie comme nous l’innovation”, souligne Denis Broliquier, maire du 2e arrondissement. Les deux centristes porteront un programme axé sur la qualité de vie après trois mandats consacrés au rayonnement de Lyon et de sa métropole.

Objectif éxécutif

Les deux hommes se sont réparti les scrutins. La ville de Lyon pour Denis Broliquier et la métropole pour Eric Lafond. Cette alliance en appelle peut-être d’autres. Les deux centristes ambitionnent de participer aux exécutifs de ces deux collectivités par le jeu d’alliance. En s’unissant, ils peuvent espérer atteindre le seuil des 5 % dans certains arrondissements ou circonscriptions métropolitaines, le prérequis pour pouvoir sceller une alliance avec d’autres listes.

à lire également
Gérard Claisse vient de démissionner ce vendredi de sa fonction d'adjoint à la ville de Lyon après l'accord entre Gérard Collomb et la droite locale. Élu dans la majorité du maire depuis 2001, il dresse un bilan positif de ces années, mais juge durement le choix de l'ancien ministre de s'allier aux Républicains.
Faire défiler vers le haut