Bacs à fleurs sur voies de bus : pas de problème selon la ville de Lyon

Interrogée par le groupe d'opposition Les Républicains sur les problèmes engendrés par le projet de végétalisation de la rue Édouard-Herriot, la majorité de Gérard Collomb a assuré que “les réalisations sont conformes aux projections et les gens ont une approche positive sur le sujet.”

Depuis quelques semaines la politique locale tourne autour de bacs à fleurs. Une végétalisation mise en place par la mairie de Lyon en septembre qui soulève de nombreuses critiques comme l'a rappelé Stéphane Guilland (LR) ce lundi lors du conseil municipal. “En juillet quand nous avions voté cette végétalisation, j’avais soulevé des interrogations à propos de l’impact sur la circulation de ce projet, sur la durée de vie des bacs, sur l’intérêt de dépenser 600 000 euros, à part pour reverdir votre image avant les élections. Comme nous l’avions anticipé c’est devenu un enfer pour les cyclistes, les livraisons sont de plus en plus anarchiques, de nouvelles formes de stationnement sont apparues, les transports sont totalement congestionnés et ce week-end des bacs étaient déjà désespérément vides”, a-t-il taclé. Pour Stéphane Guilland, “le coup politique escompté s'est retourné contre le maire de Lyon”.

Gérard Collomb a répondu en vantant sa politique d'espace vert depuis qu'il est à la tête de la ville. “Nous ne nous contentons pas de ce que nous faisons sur Herriot. Quand je regarde le bilan de la ville, je m'aperçois que nous l'avons beaucoup verdi. Garibaldi, berges du Rhône, rives de Saône, Sergent Blandant, etc.. Si on veut végétaliser le centre-ville, c'est plus compliqué parce que le sous-sol est encombré. Pour avoir un linéaire, cela est extrêmement difficile.”, s'est-il justifié.

Son adjoint en charge des espaces verts Alain Giordano a lui assuré que “les réalisations sont conformes aux projections et les gens ont une approche positive sur le sujet.” Puis de détailler : “la biodiversité est bien présente, l'aspect festif a déjà fait l’objet de sollicitation, les arbres sont arrosés, les espaces verts ne sont pas des cendriers géants, ces lieux sont très respectés”.

Sur la circulation, notamment des vélos, pas de problème non plus selon l'adjoint. “Avoir une voirie surdimensionnée n’est pas la meilleure réponse sur sécurité. Quant aux pistes cyclables, on travaille sur des doubles sens cyclables et des sens cyclables, ce qui sera le cas ici”, a-t-il seulement répondu. Pas sûr que cela suffise à éteindre les critiques sur un projet qui n'a trouvé pour le moment aucun soutien autre que celui des membres de la majorité municipale.

2 commentaires
  1. vieux caladois - 23 septembre 2019

    et pourtant on n'est pas le 1er avril !

  2. TousAvelo - 24 septembre 2019

    C'est vrai que de mettre des grosses poutres en bois de part et d'autre de la chaussée, pour étanchéifier la voie de circulation, y mettre des camions, bus, voitures et faire circuler des vélos et trottinettes à contre sens est la meilleure réponse sur la sécurité. En plus sur les nuisances sonores c'est nickel, car il est bien connu que les automobilistes et conducteurs TCL n'utilisent leurs klaxons uniquement en cas de danger immédiat!
    Pendant ce temps les scooters Uberfood pourront continuer d'emprunter les trottoirs: Time is Money !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut