Nathalie Perrin Gilbert préfecture 7 mai capture
© Lyon Capitale

“Nous pouvons amener une majorité de gauche à l’Assemblée”

“Soulagée” par l’élimination de Marine Le Pen ce 7 mai, Nathalie Perrin-Gilbert estime cependant qu’il faut “entendre l’abstention, quand même forte, et le vote blanc et nul”. Pour la maire du 1er arrondissement, “c’est l’enjeu des législatives”.

“Face à un président qui n’est pas de gauche, ma préoccupation est d’amener à l’Assemblée des contrepouvoirs”, déclare au micro de Lyon Capitale, ce 7 mai en direct de la préfecture, Nathalie Perrin-Gilbert, candidate aux législatives dans la 2e circonscription du Rhône.

L’intégralité de sa réaction au soir de l’élection d’Emmanuel Macron dans la vidéo ci-dessous.

à lire également
PIerre Hémon (EELV) © Tim Douet / Gérard Collomb © Tim Douet / Sandrine Runel (PS) © Métropole de Lyon / Nathalie Perrin-Gilbert (Gram) © Tim Douet / Raphaël Debû (PC) © Lyon Capitale / Renaud Payre (La Manufacture de la Cité) © Tim Douet (montage LC)
Théoriquement, au lendemain des élections européennes, la gauche pèse près de 40 % à Lyon et dans la métropole. Mais ce score semble illusoire tant les différents partis qui composent cet axe politique sont structurés par des ambitions personnelles, voire des trahisons collectives. Tour d’horizon des sept familles de la gauche lyonnaise. EELV, le clivage du […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut