Législatives 3e circonscription : Valérie Mira veut un débat national de 6 mois sur l’éducation

SÉRIE (3e circ./14) – Dans le cadre de la campagne des législatives, les candidats du Rhône répondent au questionnaire envoyé par Lyon Capitale : quelles propositions de lois voteront-ils s'ils sont élus à l'Assemblée Lesquelles lui soumettront-ils eux-mêmes ? Valérie Mira nous répond. Elle est candidate pour l'Alliance Ecologiste Indépendante dans la 3ème circonscription du Rhône (Lyon 3e, 7e et 8e).

> Retrouver l'intégralité des réponses des candidats dans le dossier "Législatives 2012 : le programme des candidats", en colonne centrale.

Êtes-vous pour ou contre le mariage homosexuel ? Et l'adoption par des couples homosexuels ?
Ces questions et principalement l’adoption nécessitent un débat au cours duquel nous pourrons analyser les impacts sur les nombreux enfants qui sont élevés ou ont été élevés par des parents homosexuels. En ce qui me concerne, je suis favorable aussi bien au mariage qu’à l’adoption d’enfants par des couples homosexuels et cela tout en considérant le bien de l’enfant au regard des retours d’expérience dont j’ai pu prendre connaissance.

Êtes-vous pour ou contre la surtaxe Hollande de 75 % pour les revenus au-delà d'un million d'euros annuel ? Souhaitez-vous créer des exceptions pour certaines professions (sportifs, artistes…) ?
Ceci est une mesure électoraliste. Il faut surtout revoir complètement l’ensemble de notre système fiscal pour lui donner plus de simplicité, de sécurité et plus de justice car ce sont les revenus moyens qui sont aujourd’hui les plus taxés (toutes taxes confondues). Aucune exception n’est acceptable.

Souhaitez-vous une intervention de l'État pour limiter la hausse du prix de l'essence ?
Le contexte budgétaire de la France ne permet pas une telle intervention, il faut agir en amont, et promouvoir le télétravail, l’économie de proximité, le transport collectif, les modes de transports doux.

Pensez-vous qu'il faille réduire l'immigration légale en France ?
L’immigration légale doit être adaptée à nos capacités de travail et de logement. Une immigration légale bien gérée est un atout pour notre pays si l’intégration des immigrants est effective. En parallèle, il faut lutter contre l’immigration clandestine en renforçant la lutte à l’échelle européenne contre les passeurs mais surtout en agissant sur les causes : il faut donc redévelopper les agricultures vivrières locales, multiplier les micro-projets et les micro-crédits avec les acteurs locaux de ces pays –là pour réduire leur besoin d’émigration.

Êtes-vous pour créer un écart de 1 à 20 maximum entre les plus bas revenus et les plus hauts revenus de la fonction publique ? Des entreprises publiques ? Des entreprises privées ?
Oui éventuellement mais il faut surtout inciter les plus gros revenus à investir dans
l’économie alternative, écologique grâce à une réforme de notre politique fiscale.

Êtes-vous pour ou contre le droit de vote des étrangers aux élections locales ?
Cette question relève d’un débat électoraliste. Si un étranger souhaite voter aux élections locales, il peut demander la nationalité française au bout de 5 ans de résidence (sous réserve d’une connaissance suffisante de la langue française mais ceci est une condition qui semble évidente pour participer à des élections dans notre pays) et participer ainsi à toutes les élections.

Pensez-vous qu'il faille conserver Hadopi ? Si non, par quoi souhaitez vous la remplacer ?
Non. Encore une administration de plus rajoutée à notre mille-feuille administratif et qui ne semble pas être efficace ! Un système de licence globale me semble plus adapté.

Êtes-vous pour ou contre une aide publique à la construction de mosquées ?
Cette question relève du financement des lieux de culte. La loi de 1905 concerne tous les lieux de culte pas seulement les mosquées. Chacun doit pouvoir pratiquer sa religion dans des lieux dignes mais chaque croyant doit assumer ses responsabilités et participer au financement de son lieu de culte.

Êtes-vous pour ou contre le retour à la semaine de 5 jours à l'école ? Si oui, préférez-vous que la nouvelle matinée de classe soit le mercredi ou le samedi ?

Favorable à la semaine de 5 jours, ce point serait inscrit au débat national public que nous proposons, pendant une période de 6 mois pour mettre à plat tous les points liés à l’éducation (horaires, programmes, comment passer d’une éducation de compétition à une éducation de coopération, basée non pas seulement sur le savoir- faire, mais sur le savoir-être) : tout est lié. Le mercredi aurait ma préférence.

Êtes-vous pour ou contre l'encadrement des loyers ?
Non, la meilleure façon de faire baisser les loyers, c’est de remettre des logements sur le marché : réhabiliter des logements vandalisés, reconvertir les 10 millions de mètres carrés de bureaux vides en habitation, reconnaître et promouvoir les habitations légères, les colocations, soutenir l'Habitat groupé, l'Habitat collectif, ...augmenter la taxe sur les logements vacants, mais également mettre en place une assurance-loyer abordable pour inciter les propriétaires à louer et les protéger face aux locataires non solvables.

Êtes-vous pour ou contre l’énergie nucléaire ?
Nous sommes contre l’énergie du nucléaire et des énergies fossiles dont nous voulons sortir progressivement par une politique énergétique intelligente : diversité (énergies renouvelables), efficacité (isolations et éducation aux économies), économie de proximité, ruralité et sobriété.

Êtes-vous pour la légalisation de l’usage de cannabis ?
Bien que des millions de personnes fument du cannabis, que cette drogue est moins dangereuse que l'héroïne par exemple et que l'alcool et la cigarette peuvent être nuisibles à la santé, le cannabis reste mauvais pour la santé. Nous restons donc contre sa libéralisation et ce risque nous incite encore plus à agir sur les causes : écologie de la santé (pour une politique de santé préventive), écologie relationnelle, pour une éducation de la jeunesse qui cultivera sa conscience écologique et la nécessité de préserver sa santé.

Rappelons que les Français ont dépensé en 2011 près de 240 milliards d'euros pour leur santé, alors qu'une véritable politique préventive diminuerait largement ce coût.

Êtes-vous pour ou contre la réalisation des projets autoroutiers qui concernent l’agglomération : A45, COL, TOP ?

Nous ne sommes pas pour ces projets routiers. Nous souhaitons que les transports en commun soient privilégiés face à la voiture. Nous devons agir pour une politique de proximité globale, et préserver nos paysages, nos villages, nos campagnes, la biodiversité, l’agriculture paysanne.

Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?
Pour se consacrer pleinement à son mandat de député, il est illusoire de penser que l’on puisse cumuler plusieurs mandats. Une loi sur ce sujet semble nécessaire pour empêcher les abus.

Quels sont vos engagements personnels en matière de transparence sur les
rémunérations réglementer cette question ?

Notre projet est porté par 4 valeurs : Respect, Réalisme, Ethique et Responsabilité. Un élu doit être transparent sur son travail, sa rémunération, ses frais, il doit gérer les intérêts du peuple, en respectant l’ensemble du monde vivant : l’Homme, les animaux et les végétaux. Une loi sur ce sujet semble aussi nécessaire.

Quels sont vos engagements personnels en matière de temps de présence ?
à l’Assemblée nationale ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?
Si je suis élue je m’engagerai à l’assiduité de ma présence à l’Assemblée Nationale et à l’étude des dossiers. Nous proposons que l’indemnité soit au prorata de la présence et du travail fourni.

Quelles propositions de loi envisagez vous de faire à l'assemblée nationale si vous êtes élu(e) ?

Nous avons tous notre part de responsabilité dans l’état actuel de la France et les problèmes que nous rencontrons : logement, santé, pouvoir d’achat, etc…. Des décisions simples et réalistes existent si nous agissons sur les causes.

Voici donc les premières actions que je propose qui déboucheront sur des propositions de lois :

• Un débat national de 6 mois sur l’éducation qui valorisera autant le savoir être que le savoir faire et qui placera l’éducation à la santé au cœur de notre système éducatif,

• Une grande réforme fiscale afin notamment de :

mettre en œuvre la TVA sociale et écologique (faible taxe pour les produits de première nécessité, produits en vrac, faible emballage et coût de transport, contre une taxe forte pour les produits polluants, de luxe, fortement emballés),

• réduire les charges qui pèsent sur nos commerçants, nos artisans, nos TPE-PME-PMI qui sont le cœur réel de notre économie,

• Développer la part de l’agriculture biologique (3 % des terres seulement aujourd’hui !

• favoriser l’agriculture paysanne, faciliter l’accès aux terres pour de jeunes agriculteurs,

• Un plan de remise sur le marché des logements vacants développé au point 10.

à lire également
Près de 350 pompiers professionnels du Rhône sont en arrêt maladie et reprochent à leur direction de ne pas entendre leur souffrance depuis des mois, voir des années, face au manque d'effectif dans les casernes.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut