8 élus avec Collomb ? Le PCF au bord de l'explosion à Lyon

Dans un communiqué, huit élus communistes s'affirment disponibles "pour participer à la constitution de listes de large rassemblement avec la majorité sortante". Un scénario se profile : la division du groupe communiste à Lyon et au Grand Lyon, à l'instar d'Europe Ecologie les Verts, entre autonomistes et pro-Collomb.

Ce sont presque des offres de service que font les huit élus communistes à l'adresse de Gérard Collomb dans un communiqué envoyé mercredi soir. Nicole Gay, Louis Levêque, Martine Desfours, Roland Jacquet, Christiane Kotov, Gérard Claisse, Agnès Munoz et Marie-Hélène Vernay ne digèrent pas le vote (très serré) des militants en faveur d'une liste Front de Gauche. Dans leur adresse, ils déplorent "la machine à diviser qui est en marche", qui "ne peut que profiter à l'UMP qui rêve de revanche et au FN qui rêve d'un retour au conseil municipal". Selon eux, "un accord était possible avec le PS".

Faire avec Collomb un "pôle de résistance aux politiques d'austérité"

Avec Gérard Collomb à sa tête et des communistes avec lui, la collectivité peut s'affirmer comme un "pôle de résistance aux politiques d'austérité" alors que "le désarroi grandit devant les politiques gouvernementales d'austérité cédant si facilement aux marchés financiers et au Medef". Revenant sur leurs actions depuis 2001, "les élu-e-s communistes ont largement contribué à ce que Lyon et l'agglomération deviennent des territoires plus dynamiques plus accueillants pour tous et toutes, plus solidaires, plus citoyens", évoquant l'habitat, le logement, la politique de la ville, l'éducation, les transports en commun, la lutte contre les discriminations, les services publics...

Ces huit élus préviennent : ils "ne participeront pas à une liste anti-Collomb". "Nous sommes disponibles, sous une forme ou sous une autre, pour participer à la constitution de listes de large rassemblement avec la majorité sortante", ajoute le communiqué. Au même moment, les négociations avancent entre le PCF et les autres composantes du Front de Gauche. Et Pierre Laurent, secrétaire national du parti, a avalisé le choix des militants d'une liste Front de Gauche à Lyon. Un scénario se profile : la division du groupe communiste à Lyon et au Grand Lyon, à l'instar d'Europe Ecologie les Verts, entre autonomistes et pro-Collomb.

Lire aussi : "Pierre Laurent (PCF) ne voulait pas rencontrer Collomb"

3 commentaires
  1. grandlyonnaise - jeu 14 Nov 13 à 12 h 57

    Vu de l'extérieur, il y a donc des communistes franc-maçonniquement compatibles ...Ils perdent leur âme et dénature leur combat !

  2. grandlyonnaise - jeu 14 Nov 13 à 12 h 58

    Vu de l'extérieur, il y a donc des communistes franc-maçonniquement compatibles ...Ils perdent leur âme et dénaturent leur combat !

  3. sam69 - jeu 14 Nov 13 à 13 h 19

    gégé t'embetes pas avec ces nuls de communistes mets leurs des listes socialistes dans les villes cocos ( givors, vaulx, pierre benite, venissieux) ( que des villes qui font envie!!) comme ca on s'en débarrasse et on ne parle plus de ces 0,2%

  4. kaoetic - sam 16 Nov 13 à 10 h 30

    Notre 'Figaro' du débauchage a sorti un fromage , dont il est un spécialistes, de son arrière boutique et des élus pseudo-communistes à l'odeur alléchée sont accourus la langue salivante .Bel exemple de clientélisme . Une motte de terre de plus sur la démocratie !...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut