Capture d’écran 2012-05-30 à 16.12.05

2e circonscription - Emeline Baume : "le non-cumul de mandat doit s'imposer par une loi"

SÉRIE (2e circ./14) – Dans le cadre de la campagne des législatives, les candidats du Rhône répondent au questionnaire envoyé par Lyon Capitale : quelles propositions de lois voteront-ils s'ils sont élus à l'Assemblée nationale ? Lesquelles soumettront-ils eux-mêmes ? Emeline Baume nous répond. Elle est la candidate du parti Europe écologie-les Verts dans la 2e circonscription du Rhône (Lyon 1er, 4e, parties des 4e et 9e).

Emeline Baume a 34 ans. Elle est chargée de mission à la Région Rhône-Alpes. Conseillère d'arrondissement et communautaire, elle a été suppléante de Guylaine Gouzou-Testud en 2007. C'est sa première candidature aux législatives.

Lyon Capitale : Êtes-vous pour ou contre le mariage homosexuel ? Et l'adoption par des couples homosexuels ?

Oui, l'adoption par des couples homosexuels doit être instaurée. Ce n'est pas parce que l'on est "homo" que l'on ne peut pas être parents : éduquer et accompagner des enfants et leur apporter l'affection dont ils ont besoin. Les couples "hétéro" ne garantissent en rien le préjugé d'une stabilité plus forte qu'avec les couples homo. Il s'agit bien d'apporter cette question sous l'angle de la parentalité.

Êtes vous pour ou contre la surtaxe Hollande de 75 % pour les revenus au delà d'un million d'euros annuel ? Souhaitez-vous créer des exceptions pour certaines professions (sportifs, artistes…) ?

Oui, dans un contexte de crise économique et environnementale, cette surtaxe semble un minimum, tant les inégalités de ressources et de redistribution sont fortes. Créer des exceptions reviendrait à rendre caduque une telle mesure... et à renforcer une triste réalité, celle qui se veut que certain-e-s se pensent au dessus des lois. Il convient donc par cette surtaxe de revendiquer une solidarité effective. Il faut en complément travailler aussi la question de la richesse et de ces indicateurs en lieu et place du PIB.

Souhaitez-vous une intervention de l'État pour limiter la hausse du prix de l'essence ?

L'Etat n'a pas a intervenir sur le prix de l'essence, cependant, la forte taxation qui lui revient doit être davantage employée à investir dans la recherche en énergie et en particulier les EnR. S'il est nécessaire de garantir aux citoyen-ne-s un cadre et un mode de vie sain, cela ne passe pas par la promotion d'une utilisation toujours plus grande des énergies fossiles, telle que le pétrole , l'uranium ou le gaz ! Montrons les alternatives sans pénaliser celles et ceux pour qui l'essence est une nécessité dans leur déplacement. Pour ces derniers un « chèque vert » doit être instauré.

Pensez-vous qu'il faille réduire l'immigration légale en France ?

Avant de parler d'immigration légale, c'est avant toute chose une question de dignité humaine. Le propos n'est pas de savoir si nous avons à accueillir ou non des individus d'où qu'ils viennent mais de savoir comment les accueillir. SI problème il y a, c'est du coté de l'immigration clandestine qu'il faut regarder, non pas de manière quantitative mais bel et bien sous l'angle social. Par ailleurs, il est évident que notre bien-être ne doit pas se faire au détriment d'autres populations dans d'autres pays et qu'il est de notre responsabilité de maintenir la paix et la souveraineté avec les multiples organisations internationales.

Êtes vous pour imposer un écart maximum de 1 à 20 dans la rémunération des salariés des entreprises publiques ? Des entreprises privées ?

Déjà Platon, de son temps, estimait qu'il ne fallait pas excéder un écart de revenus allant de 1 à 4. Depuis la société a évolué, les échanges se sont multipliés et les besoins accentués. Les pouvoirs publics ont laissé cet écart se creuser. A l'inégalité d'éducation, puis à l'inégalité sociale il convient alors d'y adjoindre une inégalité salariale non justifiée. Responsabilité ? Certes, un médecin "sauve des vies", mais qu'en est-il de l'éboueur qui sans son travail effectué rendrait nos villes invivables. N'est-ce pas aussi une responsabilité majeure ? Dans ce cas, ce terme n'est pas adapté pour justifier les écarts de revenus. Sans parler des nantis, sportifs et compagnie qui ne représentent que démesure et décalage par rapport à un quotidien en mutation.

Êtes vous pour ou contre le droit de vote des étrangers aux élections locales ?

Que des citoyen-ne-s, travaillant en France et pour la France, payant leurs impôts, participant à la vie locale et économique de sa ville, il semble évident que les étrangers (non-communautaires, il est d'ailleurs intolérable de différencier les "étrangers") doivent avoir le droit de s'exprimer sur les orientations et les engagements politiques qui fondent leur quotidien.

Pensez-vous qu'il faille conserver Hadopi ? Si non, par quoi souhaitez vous la remplacer ?

Il faut supprimer Hadopi, car cette loi est inefficace, elle n'empêche pas le téléchargement illégal, mais favorise un climat de culpabilisation et de répression à outrance. Le téléchargement doit pouvoir perdurer pour les usagers/consommateurs tout en garantissant des revenus aux détenteurs des œuvres.

Êtes-vous pour ou contre une aide publique à la construction de mosquées ?

Respect de la loi actuelle : les contribuables financent actuellement les bâtiments des lieux de culte (responsabilité des communes).

Êtes vous pour ou contre le retour à la semaine de 5 jours à l'école ? Si oui, préférez-vous que la nouvelle matinée de classe soit le mercredi ou le samedi ?

L'éducation ne se résume pas à une question de 4 ou 5 jours, tant les situations scolaires sont variées. Il n'est pas souhaitable d'imposer un format commun, mais bien de prendre en compte les besoins des professeurs (formation), les plus à même de les exprimer, et de replacer le rythme de vie des enfants au centre des réflexions. La semaine de 5 jours ne résoudra pas les vrais problèmes de fond car dans certains territoires il y a une concentration des difficultés (sociales, économiques, culturelles, familiales). L'école a alors presque la charge de devoir répondre à toutes ces difficultés. L'enjeu de l'école ne se réduit pas à un nombre de jours dans la semaine mais de traiter les injustices et d'accompagner au mieux chacun vers sa vie autonome d'adulte.

Êtes vous pour ou contre l'encadrement des loyers ?

L'encadrement des loyers est nécessaire (les loyers ont plus que doublé ces 10 dernières années) et va être mis en oeuvre. Cependant il est important de ne pas produire un "zonage" nouveau en matière d'habitat. L'encadrement doit oeuvrer à promouvoir la mixité dans l'attribution des logements en s'appuyant et en développant des outils déjà en place (par exemple les SMS). Il convient également de ne pas faire passer les propriétaires comme des "méchants" (60 % en France), mais de faire comprendre que l'explosion des prix est un problème sociétal qui empêche de plus en plus d'individus de se loger (décemment).

Êtes vous pour ou contre l’énergie nucléaire ?

Je suis pour les énergies renouvelables, créatrices d'emplois locaux non-délocalisables et génératrices de bien-êtres social et environnemental.

Êtes vous pour la légalisation de l’usage de cannabis ?

Je suis pour l'ouverture d'un débat sur le cannabis et une réflexion sur la politique répressive. Pour promouvoir une légalisation "contrôlée" du cannabis permettant de mettre en avant toutes les potentialités de la plante (vertus thérapeutiques, adaptabilité du matériau en outil pour le bâtiment, éco-matériau, habits, papier plus résistant issu du chanvre que du bois). La politique de répression est inefficace.

Êtes vous pour ou contre la réalisation des projets autoroutiers qui concernent l’agglomération : A45, COL, TOP ?

Contre.

Quels sont vos engagements personnels en matière de cumul des mandats ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

Je m'engage à me libérer de mes mandats actuels au sein de la mairie du 1er et du Grand Lyon si je suis élue députée. Le non-cumul de mandat doit s'imposer par une loi, favorisant la diversité et le renouvellement politique.

Quels sont vos engagements personnels en matière de transparence sur les rémunérations et les conflits d’intérêts des élus ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

Lutter contre l'écrêtement. En lien avec le non-cumul de mandat : "un seul mandat, une seule indemnité !"

Quels sont vos engagements personnels en matière de temps de présence à l’Assemblée nationale ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

je m'engage à être présente les 2/3 de mon temps à Paris à l'Assemblée et en commission et 1/3 de mon temps sur ma circonscription pour ne pas perdre le sens du quotidien, du terrain.

Quelles propositions de loi envisagez-vous de faire à l'assemblée nationale si vous êtes élu(e) ?

Une société du tout réparable, fini le jetable, et la garantie de produits et d'emplois durables.

à lire également
Maisons des Potes Hôtel de Ville Lyon
Rassemblement contre le racisme devant l'Hôtel de Ville, débat au centre socioculturel du Point du jour et exposition de l'association Cimade pour le soutien aux migrants, réfugiés et demandeurs d'asile : les "marcheurs" de l'association La Maison des potes font étape à Lyon ce lundi dans le cadre de leur tour de France de l'Egalité. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut