Police © Tim Douet

Villefranche-sur-Saône : il harcèle et menace sa femme depuis la prison

Emprisonné depuis plusieurs mois pour violences conjugales, un détenu de la prison de Villefranche-sur-Saône a passé près de 500 appels anonymes à sa femme avant de la menacer de mort.

448. C’est le nombre d’appels anonymes que la victime a reçu en a peine quelques semaines. Au bout du fil, elle a fini par reconnaître son mari, derrière les barreaux de la prison de Villefranche-sur-Saône depuis cinq mois, enfermé pour violences conjugales à son encontre. Selon Lyon Mag, l’homme aurait menacé la victime de mort lors de ces appels. Alors qu’il devait sortir de prison très prochainement, il a écopé d’une peine d’un an d’emprisonnement supplémentaire, dont six mois avec sursis ainsi qu’une mise à l’épreuve d’une durée de deux ans.

à lire également
Ralentie en début d’année par le mouvement des avocats contre la réforme des retraites, l’institution judiciaire a été paralysée près de deux mois par les mesures de confinement. Malgré une reprise progressive de l'activité au tribunal depuis le 11 mai, un important retard dans les dossiers s’est accumulé. Au pénal, pendant cette période, seules les urgences sont traitées, en comparutions immédiates. Urgences vitales pour les femmes battues, alors que les affaires de violences conjugales se succèdent tous les après-midi.
Faire défiler vers le haut