© Tim Douet

Rhône : arrêté pour un joint, il cachait 3 kilos de cannabis

Un homme de 29 ans a essayé de prendre la fuite le 6 février dernier en demandant au voisinage de l'aider. Dans sa voiture, les policiers ont découvert 3,17 kg de cannabis et diverses autres substances.

Le 6 février dernier aux alentours de 15h, un homme de 29 ans vivant à Villefranche-sur-Saône, déjà connu défavorablement des services de police a été contrôlé par la police dans le quartier de Belligny non loin des abattoirs. Au moment de son contrôle, il était en train de fumer un joint quand il a essayé de prendre la fuite en demandant au voisinage de lui porter secours. Non sans mal, les polices ont réussi à le rattraper. La fouille du véhicule du suspect a permis de trouver 3,17 kg de pollen de cannabis, 22,33g de résine de cannabis, 1,14g d’herbe et 11,2g de cocaïne. “Une cache était aménagée dans son véhicule. Du matériel de conditionnement et la découverte de produit déjà conditionné ne laissaient pas de doute quant à sa qualité de trafiquant. Des éléments de son train de vie recueillis par les enquêteurs montraient qu’il vivait largement au-dessus de ses revenus déclarés”, précise la police du Rhône.

En garde à vue, l'homme de 29 ans a reconnu la rébellion et nié avoir ameuté ses proches pour l’aider à prendre la fuite. Il a aussi tenté de minimiser l’ampleur de son trafic. Il a été déféré devant le parquet de Villefranche-su-Saône le 8 février 2019 et placé en détention provisoire dans l’attente de son jugement.

à lire également
Ralentie en début d’année par le mouvement des avocats contre la réforme des retraites, l’institution judiciaire a été paralysée près de deux mois par les mesures de confinement. Malgré une reprise progressive de l'activité au tribunal depuis le 11 mai, un important retard dans les dossiers s’est accumulé. Au pénal, pendant cette période, seules les urgences sont traitées, en comparutions immédiates. Urgences vitales pour les femmes battues, alors que les affaires de violences conjugales se succèdent tous les après-midi.
1 commentaire
  1. JANUS - 16 février 2019

    Les plus c...dans ces trafics se sont les consommateurs qui laissent "un pognon de dingue" à des réseaux mafieux qui se retournent contre leurs clients !

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut