Palais de justice de Lyon © Tim Douet
Palais de justice de Lyon © Tim Douet

“Regards de Femmes” perd son procès

Roger Benguigui, directeur de publication du bulletin Licra Infos a été relaxé, ce mardi 2 juillet, par le tribunal correctionnel de Lyon. Accusé de diffamation à l'encontre de l'association Regards de Femmes, les juges ont estimé que les propos écrits dans le bulletin du 21 janvier 2012 ne portaient pas atteinte à l'honneur et à la considération de l'association.

Le nom “Regards de Femmes” avait été cité dans un article traitant de la montée des mouvements d'extrême droite à Lyon. Selon Roger Benguigui, cela s'inscrivait dans une volonté d'éveiller un débat de conscience au vu du nouveau contexte de racisme et de xénophobie soutenu par la présence de “nouvelles couches sociales” dont Regards de Femmes. S'appuyant sur le principe de liberté d'expression et sur le fait qu'il n'était nullement dit que Regards de Femmes était raciste et xénophobe, le tribunal a rejeté les demandes de condamnation de l'association. Cette dernière a annoncé son intention de faire appel, expliquant dans un communiqué ne pouvoir accepter "des insinuations et amalgames absurdes, lui prêtant des positions et actions extrémistes, alors qu’elle mène un combat féministe, laïque et républicain contre tous les communautarismes et intégrismes."

Mis à jour le 5 juillet à 9h50, avec l'ajout d'une citation du communiqué de Regards de Femmes.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut