stade Gerland tribunes
Guillaume Baviere

OL-ASSE : l'affaire du stadier, mutilé durant un derby, classée sans suite

Faute de pouvoir identifier l'auteur du jet de l'engin explosif qui a mutilé le stadier lors du match entre Lyon et Saint-Étienne à Gerland en novembre 2015, l'affaire a été classée sans suite par la justice. 

Peu de temps avant que l'OL ne quitte son stade de Gerland, un stadier avait été mutilé par un engin explosif jeté sur la pelouse par un spectateur durant le derby contre Saint-Étienne (3-0). Un événement survenu près du virage nord, après le deuxième but d'Alexandre Lacazette. Le stadier a perdu deux doigts dans l'explosion. Trois ans après, il a repris sont travail dans le stade, rapporte le Progrès, mais après une cinquième opération de la main, il a vu son dossier faire l'objet d'un classement sans suite. Aucune image n'a permis de retrouver l'auteur du jet de projectile. Difficile de voir qui et d'où est parti le pétard. Le stadier lui ne souhaite pas lâcher l’affaire, raconte-t-il à nos confrères. Son avocat, Me Fourrey, va déposer une plainte avec constitution de partie civile. 

Fin novembre 2015, Jean-Michel Aulas, le président de l'OL avait déclaré qu'il entendait confier au stadier “un rôle, dans le futur, d’explication auprès des groupes de supporters, pour créer le contact, expliquer comment ça a pu se produire et pourquoi ça ne se reproduira plus”.

OL-ASSE  : le stadier amputé sort du silence et dénonce

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut