Michel Neyret février 2015 AFP
© Jean-Philippe Ksiazek / AFP

Neyret l'ex "super-flic" lyonnais condamné à 30 mois de prison ferme

Poursuivi pour corruption, association de malfaiteurs, trafic d’influence, violation du secret professionnel et recel, Michel Neyret a été condamné à 30 mois de prison ferme mais ne sera pas écroué.

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné l'ancien n°2 de la Police judiciaire lyonnaise à 30 mois de prison ferme. L'ancien "super-flic" de la PJ, Michel Neyret avait été mis en examen pour corruption, association de malfaiteurs, trafic d’influence, violation du secret professionnel et recel. À la fin de quatre semaines d'audience, le procureur de la République avait requis quatre ans de prison, dont 18 mois avec sursis.

L'ancien commissaire a déjà passé huit mois derrière le barreau, il ne sera donc pas écroué et bénéficiera d'une peine aménagée.

De son côté, sa femme Nicole Neyret a été condamnée à huit mois de prison avec sursis. Ses deux subordonnés Christophe Gavat et Gilles Guillotin ont été relaxés tout comme l'avocat David Metaxas.

Quant à Stéphane Alzra et Gilles Bénichou, le premier a été condamné à 2 ans de prison ferme et 250 000 euros d'amende et le second a écopé de 5 ans de prison ferme et une amende de 100 000 euros. Un mandat d'arrêt international a été émis contre les deux hommes actuellement en cavale.

à lire également
Palais de justice de Lyon © Tim Douet
L’homme soupçonné d’avoir provoqué feux de poubelles et de voitures le 24 mars au soir n’avait pas été entendue, les policiers redoutant qu’il ne soit atteint du coronavirus. Testé négatif, il doit être présenté au parquet ce 28 mars.
Faire défiler vers le haut