Capture d’écran 2014-09-01 à 14.10.26

Meurtre de Belley : une vengeance familiale ?

Un homme âgé de 21 ans a été tué d’un coup de fusil, samedi soir, à Belley, dans l’Ain. Selon nos informations, le meurtrier présumé, un homme d’une cinquantaine d’années, voulait venger sa fille.

Peu avant 23h, ce samedi soir, le jeune Mohamed s'effondre devant le bar du Télégraphe, au centre-ville de Belley. Il vient d'être touché à la poitrine par une arme à feu. Les secours, rapidement sur place, ne peuvent le ranimer.

Le principal suspect, identifié comme le patron du bar des Aigles, s'enfuit rapidement. L'homme d'une cinquantaine d'années, un ressortissant albanais, est bien connu des habitants, mais aussi des services de gendarmerie, pour trafic de drogue et d'armes.

Trafic de drogue ou vengeance personnelle ?

Aucune hypothèse n'est exclue pour expliquer le geste de l'Albanais. Première raison invoquée, un différend autour d'un trafic de drogue. Selon plusieurs témoins, une dispute aurait éclaté la veille du drame entre les deux protagonistes. Selon nos informations, une autre raison pourrait être examinée par les enquêteurs. L'auteur du coup de feu aurait voulu venger sa propre fille. Il y a quelque temps, cette jeune fille à peine âgée de 20 ans aurait eu une violente altercation avec la victime.

Ce lundi, l'Albanais n'a toujours pas été retrouvé. Son véhicule a été rapidement repéré, incendié dans la forêt de Rothonne, à proximité de la ville. "Il est déjà bien loin", murmure-t-on dans cette petite ville de l'Ain.

L’appel au calme des parents de la victime

Si une certaine tension anime les communautés albanaise et maghrébine, une telle violence, sous forme de règlement de comptes, demeure rare. Quelques échauffourées s'étaient produites, samedi soir, rapidement contenues par le dispositif de sécurité mis en place. De leur côté, les parents de la victime ont lancé un appel au calme et ne veulent pas "de vengeance".

Faire défiler vers le haut