Lyon : un procès pour vol de coordonnées bancaires

Un groupe de douze personnes de nationalité moldave comparait cette semaine devant la 16e chambre correctionnelle de la région Rhône-Alpes pour le vol des coordonnées bancaires de plus de 150 personnes grâce à la technique du "skimming". Des opérations frauduleuses qui atteindraient 350 000 euros.

Les faits remontent à l’année 2013. Un groupe de douze Moldaves aurait organisé une opération de plus de 150 piratages de coordonnées bancaires réparties entre Strasbourg, la Haute-Savoie et Lyon. La ruse était bien rodée. L’association de malfaiteurs utilisait la technique du skimming. Celle-ci consiste à introduire un dispositif au sein des distributeurs automatiques des banques afin de copier les données des cartes bancaires des usagers. L’un de ces attirails a notamment été retrouvé dans une banque située rue de Bonnel à Lyon.

350 000 euros de préjudice

Le préjudice total de ces opérations frauduleuses est évalué à 350 000 euros par les enquêteurs. La JIRS (juridiction interrégionale spécialisée), en charge de l’enquête, a été amenée à perquisitionner les différentes planques de l’organisation de malfaiteurs en France, mais aussi en Moldavie, afin de disloquer les filières de l’Est capables de devancer les avancées technologiques, explique Le Progrès. Depuis ce lundi et pendant toute la semaine, les prévenus seront présentés à la justice pour association de malfaiteurs et escroquerie en bande organisée.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut