Police Fourgon Tim
© Tim Douet

Lyon : il fonce dans un barrage lors d'un exercice antiterroriste

En état d'ivresse, un Brondillant âgé de 50 ans a forcé un barrage de police au volant de son véhicule durant un exercice de simulation de tuerie de masse à l'aéroport Lyon-Saint-Éxupery.

Un Brondillant âgé de 50 ans a été interpellé le 5 avril dernier à 21h45, rue Louis Mouillard à Bron.  “À l'occasion d'un exercice de simulation de tuerie de masse à l'aéroport Lyon-Saint-Éxupery il avait forcé un barrage, au volant d'un véhicule Ford”, écrit le police dans un communiqué. Les policiers ont été obligés de s'écarter pour éviter d'être percutés. Le mis en cause conduisait en état d'ivresse malgré l'annulation de son permis de conduire. L’auteur a reconnu les faits en les minimisant. Il fera l'objet d'une comparution devant un officier de police judiciaire le 28 juin prochain pour : “violences volontaires avec arme par destination sur agents de la force publique, conduite en état d'ivresse, malgré une annulation du permis de conduire et travail dissimulé”.

à lire également
Ralentie en début d’année par le mouvement des avocats contre la réforme des retraites, l’institution judiciaire a été paralysée près de deux mois par les mesures de confinement. Malgré une reprise progressive de l'activité au tribunal depuis le 11 mai, un important retard dans les dossiers s’est accumulé. Au pénal, pendant cette période, seules les urgences sont traitées, en comparutions immédiates. Urgences vitales pour les femmes battues, alors que les affaires de violences conjugales se succèdent tous les après-midi.
Faire défiler vers le haut