cartables école primaire maternelle
© Steven Belfils

Lyon : audience le 30 avril contre la fermeture de l'école Lévi-Strauss

La fermeture de l'école maternelle Lévi-Strauss sera jugée en référé le 30 avril prochain. D'ici là, les parents d'élèves espèrent que Gérard Collomb reviendra sur sa décision alors qu'Emmanuel Macron pourrait annoncer jeudi qu'il n'y aura “aucune fermeture d’école jusqu’à la fin du quinquennat”.

Selon le projet d'allocution qu’Emmanuel Macron devait prononcer le 15 avril dernier, le président de la République voulait annoncer qu'il n'y aurait “aucune fermeture d’école jusqu’à la fin du quinquennat”. Si cette mesure n'a jamais été prononcée pour le moment, suite à l'incendie de notre dame qui a repoussé sa prise de parole, elle n'a pas échappé aux parents de l'école maternelle Lévi-Strauss qui lutte contre la fermeture programmée par la mairie de Lyon de leur établissement.

En compagnie de la mairie du 1er arrondissement, ils ont d'ailleurs attaqué en justice la délibération de fermeture votée par la municipalité le 25 mars dernier. Selon eux, “la procédure engagée par Monsieur Corrazol, adjoint au Maire en charge de l’éducation, est viciée”. En compagnie de Nathalie Perrin-Gilbert, la maire du 1er arrondissement, ils dénoncent notamment les “faux arguments” avancés par la municipalité pour justifier sa décision. L'établissement, composé de deux classes, est situé dans un immeuble d'habitation au 35 Rue Paul Chenavard, qui accueille cette année 43 enfant. Lors du dernier conseil municipal, Guy Corrazol, l'adjoint en charge de l'éducation a expliqué que concernant la cour de récréation, “aucun scénario testé ne permet de garantir de manière optimale la sécurité des enfants” pour accéder à la cour de récréation de l'école. 

Comme nous l'écrivions début avril, le référé-suspension de la maire du 1er arrondissement et des parents d'élèves sera examiné le 30 avril prochain. Si la justice leur donne raison, la maternelle Lévi-Strauss pourrait rester ouverte en attendant une décision sur le fond du dossier. Les différents plaignants espèrent désormais un revirement de position de Gérard Collomb, à l’aune des possibles déclarations d’Emmanuel Macron. 

Lyon  : la fermeture de l'école Lévi-Strauss attaquée en justice

1 commentaire
  1. Lazare - 24 avril 2019

    Les arguments de ceux qui refusent la fermeture d'une école se comprennent, d'autant que ceux de la municipalité sont douteux : elle s'est très bien accomodée de la situation, qui n'a pas changé récemment, pendant des années et des années.
    Mais le b-a-ba est quand même qu'une école dans les étages d'un immeuble, sans cours de récréation, est une aberration pour les enfants, un scandale qui ne devrait pas exister. Elle aurait dû être déplacée dans des locaux adaptés depuis longtemps.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut