Lyon : 11 militants embarqués par la police pour “fauchage de chaises”

Julien Bayou, le porte-parole d’Europe Écologie-Les Verts et conseiller régional d’Ile-de-France, a été interpellé ce lundi midi en compagnie de Corinne Morel-Darleux, co-tête de liste du Rassemblement EELV-PG-ND aux régionales en Rhône-Alpes, lors d’une action de “fauchage de chaises” dans une banque HSBC à Lyon.

Julien Bayou, porte-parole d'EELV et conseiller régional en Ile-de-France, et Corinne Morel-Darleux, n°2 de la liste Rassemblement (EELV - Parti de Gauche - Nouvelle Donne) en Auvergne-Rhône-Alpes ont été interpellés ce lundi en compagnie de 9 autres militants à Lyon, dans le cadre de leur opération "fauchage de chaises".

Le principe de ces actions : multiplier les vols de chaises dans les banques à travers la France, afin d'en réunir 196, soit le nombre de parties à la COP 21 le mois prochain à Paris. Elles serviront à y dénoncer les banques impliquées dans l'évasion fiscale.

Ce lundi après-midi, donc, Julien Bayou et Corinne Morel-Darleux avaient organisé une de ces opérations "fauchage de chaises" dans un établissement de la banque HSBC à Lyon, avec une quinzaine de militants du Rassemblement. 3 chaises ont été dérobées dans l'agence. Une opération pour laquelle ils étaient attendus par la police, qui a procédé à leur interpellation avant de les conduire au commissariat du 2e arrondissement de Lyon pour les interroger.

Tous les militants sont ressortis peu après 17h et aucun n'a été placé en garde à vue.

à lire également
Rodéos urbains, tirs de mortiers, nuisances sonores, violences... Face à la recrudescence des actes troublant l'ordre public et exaspérant une partie des Lyonnais - qui ont lancé une action collective contre le préfet du Rhône et la ville de Lyon - le procureur de la République de Lyon, Nicolas Jacquet, livre pour Lyon Capitale les mesures prises par le pouvoir judiciaire pour lutter contre l'insécurité et les incivilités.
2 commentaires
  1. Gemini - 9 novembre 2015

    Parfaitement ridicule, alors que le vrai problème, à savoir l’évasion fiscale dénoncée par les militants, et lui totalement impuni.Je ne peux que soutenir ces actions médiatiques et drôles, et déplorer le fait que, comme trop souvent, les pouvoirs publics ne s’en prennent pas aux vrais coupables.Quand allons-nous enfin réellement agir contre l’évasion fiscale ? Contre les paradis fiscaux ? Si tous ces policiers consacraient leur énergie à cette lutte plutôt qu’aux faucheurs de chaises…

  2. Le Petit Pop - 13 novembre 2015

    Quelle arrogance: arrêté pour un délit et ils se twitent! Qu'auraient dit certains si cela avait été fait par un jeune de Vaulx ou Vénissieux, ils hurleraient déjà!

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut