La femme retrouvée en décomposition dans une voiture a été identifiée

Le corps découvert dimanche à Caluire a pu être identifié, malgré l’état déplorable des empreintes digitales. Il s’agit d’une femme de 43 ans qui avait beaucoup de problèmes de santé. Elle vivait à moins de 500 m du parking de la place Henri-Siméon où elle a été retrouvée.

Dimanche, un corps en décomposition a été retrouvé à l’arrière d’une voiture à Caluire par un couple de promeneurs. L’enquête a pu révéler des éléments supplémentaires concernant l’identité de la victime.

Une mère de famille dans une situation très précaire

La vie de cette femme, d’origine laotienne, a été marquée par une succession de problèmes de santé. Selon Le Progrès, les premiers éléments de l’enquête ont révélé la présence d’antidépresseurs chez elle. Elle souffrait aussi d’une maladie pulmonaire et d’un surpoids important et ne pouvait subvenir ni à ses besoins ni à ceux de ses filles. Elle a dû confier ses enfants, âgés d’une vingtaine d’années actuellement, à la garde des grands-parents, puis à la DDAS. Notamment parce qu’elle était victime de violences conjugales.

Les enquêteurs ont pris contact avec l’une de ses filles, absente de la région lyonnaise au moment de la découverte macabre. Celle-ci commençait à s’inquiéter du silence de sa mère, qu’elle avait tenté de contacter à plusieurs reprises. Leur dernière rencontre remonte à la mi-juillet.

Les enquêteurs tentent de reconstituer l’entourage de la défunte et ses derniers jours de vie, pour comprendre ce qui a mené à sa mort à l’arrière d’une voiture abandonnée sur un parking.

à lire également
Un jeune homme qui avait perdu tous les points de son permis continuait de conduire grâce à un faux document au nom de sa mère. Il a été repéré a cause d'une attestation de stage de récupération de points lié à une dame décédée. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut