Patrice Verchère
©Tim Douet

“Il y aura des attentats en France dans les prochains mois”

Invité de L’Autre Direct ce matin, Patrice Verchère est revenu sur la loi antidjihad actuellement examinée par l’Assemblée nationale. Le député (UMP) aurait voulu un arsenal juridique plus répressif et craint, pour les prochains mois, des attentats en France.

“La question n’est plus de savoir s’il y aura des attentats en France mais de savoir quand”, avance Patrice Verchère, qui a évoqué ce danger avec le responsable de la lutte antiterroriste ce lundi. Membre de la commission des lois de l'Assemblée, le député du Rhône estime que le terrorisme a changé au cours de ces dernières années, avec des "actes individuels". Les services secrets les nomment "les loups solitaires".

Dès mardi soir, les députés ont approuvé l'interdiction administrative de sortie du territoire visant à empêcher le départ de candidats au djihad en Syrie et en Irak. Cette interdiction de sortie d'un ressortissant français pourra être prise "dès lors qu'il existe des raisons sérieuses de croire qu'il projette des déplacements à l'étranger ayant pour objet la participation à des activités terroristes, des crimes de guerre ou des crimes contre l'humanité ou sur un théâtre d'opérations de groupements terroristes et dans des conditions susceptibles de le conduire à porter atteinte à la sécurité publique lors de son retour sur le territoire français", selon le texte.

Le projet de loi cible également l’apologie du terrorisme sur Internet. Patrice Verchère estime que "l'on va bientôt atteindre le millier de personnes résidant en France" qui est parti ou va partir faire le djihad auprès de l'Etat islamique en Syrie et en Irak.

Voir aussi l’interview de Patrice Verchère dans L’Autre Direct
à lire également
Le procès de Nordahl Lelandais pour le meurtre du caporal Arthur Noyer se déroulera du 3 au 12 mai 2021 devant la Cour d’Assises de la Savoie, annonce aujourd’hui le parquet général de Chambéry. L’accusé est également mis en examen pour le meurtre de la jeune Maëlys.
1 commentaire
  1. Sophie_Lyon - 18 septembre 2014

    J'ai de gros doutes sur l'efficacité de sortie du territoire, lorsque des mineurs parviennent à jusqu'en Syrie. Pour contrôler il faut du personnel, du temps, de l'argent. Nous avons eu des exemples tout l'éte. Même l'assassin de Belgique a été arrêté par les douanes, par hasard. Je trouve également ces discours alarmistes d'un politique très mal venus; si c'est vrai, que les services de renseignements fassent leur job sinon, c'est juste de la propagande.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut