Hôtel de police © Tim Douet
© Tim Douet

Geneviève Legay : l’enquête dépaysée à Lyon par la Cour de cassation 

La plus haute juridiction de l'ordre judiciaire a décidé de dépayser l'enquête de l'affaire Genieve Legay, une manifestante de 72 ans blessée à Nice lors d'une manifestation de Gilets jaunes, après une charge de la police. 

L'enquête sur la manifestante de 72 ans, blessée le 23 mars lors d'une charge de la police durant une manifestation de Gilets jaunes à Nice, va être délocalisée à Lyon. Cette décision a été annoncée par la Cour de cassation mercredi 10 juillet. C'est donc le parquet de Lyon qui va récupérer l'enquête. Celui de Nice avait fait l'objet de nombreuses critiques, notamment depuis le choix de confier les investigations à la direction de la sûreté départementale, jugée trop proche des policiers à l’origine de l’incident. “Le procureur de la République (de Nice) avait d’abord confié l’enquête à la sûreté départementale alors que la cheffe de ce service avait elle-même participé à l’opération de maintien de l’ordre dans le périmètre où Mme Legay a été bousculée et était la compagne du commissaire chargé du commandement de cette opération”, a jugé l'avocat général en cassation. L’enquête a été ouverte pour violences à l’encontre d’un policier qui est accusé d’avoir provoqué un traumatisme crânien à Geneviève Legay en la faisant chuter. 

à lire également
C'est peut-être un tournant important pour la professionnalisation des joueuses de football qui s'est joué ce lundi après-midi dans la salle A du tribunal de grande instance de Lyon. Une jeune joueuse écartée par l'Olympique lyonnais dans des circonstances qu'elle dénonce a demandé à être réintégrée au club, estimant qu'elle devait comme les hommes avoir une convention de trois ans. Or ces contrats de formation n'existent pas actuellement à l'OL. L'avocat du club a admis une “différence de traitement réglementaire” entre hommes et femmes et estimé que cela relevait du fonctionnement “des mondes” du football professionnel et amateur.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut