Du sursis pour une fausse alerte à la bombe à la mosquée de Lyon

Un retraité villeurbannais a écopé de 4 mois de prison avec sursis pour avoir appelé la Grande mosquée de Lyon, fin juillet, et avoir laissé un message annonçant l'explosion prochaine d'une bombe. L'individu a reconnu les faits et s'est excusé.

Le 28 juillet, à 19 heures, un retraité villeurbannais appelle la Grande mosquée de Lyon. Il laisse un message sur le répondeur, annonçant qu'une "bombe va exploser dans les cinq minutes". Le message ne sera découvert que le lendemain matin et la police remonte la trace de son auteur. Ce dernier a immédiatement reconnu les faits et s'est excusé, explique Le Progrès qui relate l'affaire dans son édition du jour.

Quelques jours après l'attentat de Nice et celui de Saint-Etienne-du-Rouvray, ce retraité de 71 ans était "sous le coup de l'émotion. J'ai dû faire l'amalgame et j'ai réagi de façon primaire". Devant le tribunal, ce mardi, il a de nouveau présenté ses excuses. Il a écopé de 4 mois de prison avec sursis.

Faire défiler vers le haut