Syrie
Alep en guerre ©MOHAMAD AL-TAYB / AFP

Djihad en Syrie : la jeune de Vénissieux mise en examen

Les deux jeunes filles de 15 et 17 ans ont été mises en examen jeudi soir pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Elles ont été placées sous contrôle judiciaire.

L'une originaire de Vénissieux, l'autre de Tarbes, elles avaient été présentées à un juge antiterroriste jeudi après-midi dans le cadre d'une enquête ouverte en juin sur la disparition d'une jeune fille âgée de 14 ans à Argenteuil. Elles avaient été arrêtées mardi 17 août à leurs domiciles respectifs et placées en garde à vue.

Les deux jeunes filles entretenaient des contacts par le biais des réseaux sociaux. Elles sont suspectées d'avoir voulu rejoindre la Syrie et combattre auprès des groupes islamistes radicaux. Les proches de l'une d'entre elles avaient prévenu la préfecture de leur lieu de résidence, visiblement inquiets des dérives de la jeune fille.

Le Gouvernement a présenté début juillet un projet de loi renforçant la lutte contre le terrorisme pour faire face à la menace représentée par la présence de nombreux djihadistes français et européens en Syrie et en Irak. Selon le rapporteur du projet de loi à l'Assemblée, Sébastien Pietrasanta, 900 Français sont aujourd'hui impliqués dans les filières syriennes.

Lire aussi : Ado de Vénissieux, la Ligue des droits de l’homme s’indigne
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut