Entrée du Groupama Stadium, à Décines © Tim Douet
Entrée du Groupama Stadium, à Décines © Tim Douet

Dernier appel rejeté, il n’y aura pas de Stéphanois pour le derby OL/ASSE

À cause de l'antagonisme entre les supporters de l'OL et de Saint-Étienne et en période de manifestation des gilets jaune, le tribunal administratif de Lyon a rejeté le référé déposé par l’Association nationale des supporters qui souhaitait que les supporters stéphanois puissent assister au derby.

Le tribunal administratif de Lyon vient de rejeter la demande de l’Association nationale des supporters qui souhaitait que les supporters stéphanois puissent assister au  derby contre l'OL ce vendredi au Groupama stadium. L’association avait saisi le juge des référés pour faire annuler l'arrêté pris par le préfet du Rhône le 9 novembre dernier interdisant de 8 heures à 24 heures “l’accès à ce stade et à ses abords à toute personne se prévalant de la qualité de supporter de l’ASSE ou se comportant comme tel”. Un arrêté attaqué par l'ASSE qui avait essuyé un premier refus. Par deux ordonnances du 20 novembre 2018, le juge des référés a rejette les requêtes de l’Association nationale des supporters tendant à la suspension de l’exécution de cet arrêté. Il a estimé que : “compte tenu du caractère particulier du match en cause, opposant deux équipes marquées par un fort antagonisme, et alors que des groupes de supporters du club de Saint-Étienne se sont singularisés de manière récurrente et jusque dans la période très récente par des comportements violents, il ne résulte pas de l’instruction que l’organisation d’un déplacement encadré aurait pu permettre d’assurer le 23 novembre 2018, dans des conditions de sécurité suffisantes, la venue à Lyon de ces supporters et que le préfet aurait pris une mesure disproportionnée.

Le juge a ajouté “qu’au surplus, compte tenu du contexte social actuel, caractérisé par des actions des gilets jaunes sur tout le territoire national, il ne résulte pas davantage de l’instruction que les forces de l’ordre seraient disponibles en nombre suffisant pour assurer un encadrement des supporters stéphanois”.

à lire également
Une conseillère de clientèle d'une banque à Lyon a été placée en garde à vue, elle est soupçonné d'avoir détourné au moins 150 000 euros, effectuant des virements vers son compte personnel. 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut