Police
©Tim Douet

Chauffards : les policiers demandent la confiscation des véhicules

Après les nombreux accidents de la route survenus à Lyon et l'agression de policiers ce vendredi 17 novembre, le syndicat Alternative-Police CFDT demande que les véhicules des chauffards soient confisqués comme le prévoit la loi.

Après l'agression de trois policiers par un individu qui a essayé de les faucher avec son véhicule vendredi 17 novembre dernier, le syndicat Alternative-Police CFDT a demandé à ce que soit appliqué à Lyon l’article L 233-1 du Code de la route qui prévoit "la confiscation d’un ou plusieurs véhicules appartenant au condamné". "Alternative Police CFDT demande que les véhicules des mis en cause commettant des refus d’obtempérer et autres délits routiers multi-récidivés soient systématiquement mis en fourrière et confisqués en application de la loi", a écrit le syndicat dans un communiqué. Selon ce dernier, "cette nouvelle mise en danger de fonctionnaires de police fait suite à plusieurs décès et blessés graves causés par des chauffards dans les rues de Lyon". Une référence aux accidents survenus sur les cours Vitton et Franklin Roosvelet depuis un an.

à lire également
En marge de la victoire de l'Algérie lors de la Coupe d'Afrique des Nations, des pillages avaient eu lieu dans certains commerces à Lyon. Un individu a été retrouvé grâce à une casquette laissée sur place. 
Faire défiler vers le haut