Illustration police Tim 26
© Tim Douet

Arnaque au CO² : Stéphane Alzraa condamné à 9 ans de prison ferme

Stéphane Alzraa, ancien Villeurbannais déjà connu pour son implication dans l’affaire Neyret, a été condamné à 9 ans de prison ferme pour une fraude à la TVA portant sur des droits à polluer, pour un montant de plus de 50 millions d’euros.

Ce vendredi, le tribunal a considéré Stéphane Alzraa comme un acteur de "premier plan" dans une vaste escroquerie au CO² et à la TVA portant sur près de 51 millions d’euros. L’homme de 38 ans, originaire de Villeurbanne, a été condamné à 9 ans de prison ferme pour escroquerie en bande organisée et blanchiment d’argent. Selon la justice, l’homme d’affaire déjà connu pour son implication dans la médiatique affaire Neyret a utilisé des sociétés fictives pour revendre des droits à polluer en France, tout en conservant la majoration correspondant à la TVA (soit environ 20 % du total). Trois autres suspects, tous proches de Stéphane Alzraa, ont quant à eux été relaxés par le tribunal. Utilisé par de nombreux autres escrocs, le système frauduleux utilisé par Stéphan Alzraa aurait coûté près de 1,6 milliards d’euros à l’État français, et 6 milliards d'euros au niveau européen.

à lire également
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 13 juillet 2019

    C'est du grand art ! Et que dire de ces sociétés qui ferment des usines polluantes pour revendre les "droits à polluer"... ? (voir ancienne émission de Lise Lucet) Franchement, comment croire que la taxe carbone peut résoudre les problèmes liés au climat ? Il n'y a des des réformistes pour croire encore au père noël.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut