SNCF: un contrôleur de ter vu de dos
@Tristan Paret

Agression sur la ligne Lyon-Grenoble : 2 mineurs interpellés

Deux mineurs ont été interpellés, suspectés d’être impliqués dans la violente agression dont ont été victimes deux contrôleurs, dans la nuit de vendredi à samedi dernier.

Deux mineurs âgés de 15 et 17 ans auraient été remis à la justice ce mercredi matin à Grenoble, annonce l'AFP, confirmant une information du Dauphiné libéré. Ils sont suspectés d'avoir participé à la violente agression de deux contrôleurs survenue sur la ligne Lyon-Grenoble, dans la nuit de vendredi à samedi dernier. Un troisième homme est toujours recherché par la police.

C'est vers 2h du matin que les faits sont survenus. Les trois jeunes gens, visiblement alcoolisés, auraient eu un comportement déplacé envers une passagère, raison pour laquelle les deux contrôleurs sont intervenus. Las, ceux-ci sont accueillis à coups de poings. L'un des deux agents est même frappé au visage avec une bouteille. Il a le nez cassé. Le second, une côte brisée.

Les agresseurs présumés devraient être poursuivis pour "violences en réunion avec arme et sur personnes chargées d'une mission de service public".

Samedi dernier, suite à cette violente agression, les contrôleurs de Rhône-Alpes avaient exercé leur droit de retrait, provoquant une importante pagaille sur les rails pour ce week-end de départs en vacances.

à lire également
Gare SNCF TER Lyon TGV
Lyon, le Rhône et trois autres départements de la région Auvergne-Rhône-Alpes sont en vigilance orange aux vents violents à partir de ce mercredi soir 20h à jeudi 16h. La SNCF indique mercredi en fin d'après-midi que le vent fait tomber des arbres et que le trafic SNCF est perturbé dans la région.
2 commentaires
  1. SophieV - 11 février 2015

    Un jeune de 15 ans, alcoolisé et dans un TER à 2h du matin..... ou sont les parents ?

  2. Robes Pierre - 31 mars 2015

    Pour prouver leur courage une solution :une petite année en camp de rééducation avec quelques moniteurs adjudant chef légionnaire , en Guyane par exemple, là ils auront l'occasion d’affronter de véritables combattants ,pas des petits gars qui font leur boulot absolument pas préparés à la castagnes.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut