Agressée par son ex, elle refuse de porter plainte

Dans la nuit de mercredi à jeudi, un homme de 47 ans a été interpellé à Oullins pour avoir agressé son ancienne compagne. Celle-ci n’a pas souhaité porter plainte, ni être entendue.

Est-ce l'amour ou la crainte qui parle ? Ou plutôt qui l'empêche de parler. La femme qui a subi les violences de son ex-compagnon, dans la nuit de mercredi à jeudi, n'a pas souhaité être auditionnée par la police. Ni porter plainte contre son agresseur.

Ivre au moment des faits, l'homme a été interpellé à Oullins bien que domicilié à Meximieux, dans l'Ain. Il a été présenté au parquet aujourd'hui pour violences volontaires aggravées.

Un Lyonnais de 25 ans qui avait battu sa compagne a également été présenté à la justice aujourd'hui. Les faits avaient eu lieu en février, à son domicile du 7e arrondissement, et les violences avaient entraîné 4 jours d'incapacité de travail pour la victime. L’individu a été interpellé mardi pour violences volontaires aggravées.

D'après les chiffres du Gouvernement, 216 000 femmes sont violentées par leur partenaire chaque année en France. Parmi elles, seulement 16 % déposent plainte.

Au début du mois de février à Grenoble, une femme a été condamnée pour le meurtre de son mari, qui la battait depuis plusieurs années. Une affaire qui n'est pas sans rappeler celle de Jacqueline Sauvage, qui a fait remonter à la surface l'emprise que les hommes peuvent avoir sur les femmes, qui empêcherait notamment ces dernières de faire appel à la justice.

Faire défiler vers le haut