justice

Abliazov : le parquet général favorable à son extradition

L'avocat général, Christian Ponsard, a donné un avis positif à l'extradition en Russie du Kazakh, Moukhtar Abliazov, accusé d'avoir détourné près de 6 milliards de dollars entre 2006 et 2009. Déjà, en septembre, le parquet général s'était déclaré favorable à la demande de l'Ukraine, pays qui avait également émis une demande d'extradition.

Lors d'une audience particulièrement mouvementée devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Lyon, l'avocat général s'est donc prononcé favorable à la demande de la Russie.

Dans son réquisitoire, Christian Ponsard a démonté, point par point, les avances de la défense, notamment au sujet du procès équitable ou les conditions d'emprisonnement en Russie. "C'est un procès d'intention qui doit être écarté, a-t-il avancé, dénonçant "le terrain politique" défendu par les conseils de Moukthar Abliazov. "En 2003, lorsqu'il est libéré des prisons kazakhes, il a choisi de s'exiler à Moscou. Les autorités russes ne l'ont pas livré aux autorités kazakhs. Pourquoi le faire maintenant ?", explique-t-il, en précisant qu'il s'agit de prendre avant tout une décision de droit commun et non de glisser "dans une vision politique très injuste".

De son côté, Me Jean-Pierre Mignard s'est déclaré "effrayé" par ce réquisitoire. "Je suis surpris par un réquisitoire qui fait abstraction totale du contexte politique en Russie", nous a-t-il confié.

Ce vendredi matin, la défense de Moukhtar Abliazov a voulu faire témoigner des personnalités russes de premier plan, dont Garry Kasparov pour, justement, décrire le mécanisme judiciaire en Russie. Selon les conseils de Moukthar Abliazov, celui-ci est "une personne dont l'intégrité physique est menacée". D'importants moyens ont été déployés à la cour d'appel de Lyon avec la présence du GIGN et le survol du bâtiment par un hélicoptère durant l'audience.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut