Police Fourgon Tim
© Tim Douet

Vaulx-en-Velin : l’élu accusé de viol relâché

En détention provisoire à Corbas depuis janvier, Morad Aggoun, 2e adjoint à la mairie de Vaulx-en-Velin vient d’être relâché et placé sous contrôle judiciaire. L’élu est sous le coup d’une procédure pour viol, agressions et harcèlement sexuel.

L’ancien élu (PRG) à la mairie de Vaulx-en-Velin Morad Aggoun vient d’être relâché et placé sous contrôle judiciaire. La demande de liberté de son avocate a finalement été acceptée par la juge d’instruction. Son ancien avocat Me Versini avait été remercié en février dernier après une première demande rejetée.

Un psychiatre doit délivrer une expertise sur le profil de Morad Aggoun d’ici l’été. Pour le moment, le prévenu se définit lui même comme un “homme à femmes” et explique que la relation était consentie. Depuis sa détention provisoire, il a été démis de ces fonctions d’adjoint au maire en charge du Personnel et au Logement.

L’affaire remonte à janvier dernier, où une secrétaire de la ville a accusé l’ancien adjoint, d’agressions sexuelles survenus dans un bureau de la mairie. Peu après, une autre femme l’avait accusé de faits similaires. Pour ce cas précis, la prescription fait que Morad Aggoun n’est cité qu’en tant que “témoin assisté”.

à lire également
Palais de justice de Lyon © Tim Douet
L’homme soupçonné d’avoir provoqué feux de poubelles et de voitures le 24 mars au soir n’avait pas été entendue, les policiers redoutant qu’il ne soit atteint du coronavirus. Testé négatif, il doit être présenté au parquet ce 28 mars.
Faire défiler vers le haut