Capture d’écran 2014-09-05 à 15.15.17
Palais de justice de Villefranche-sur-Saône @google maps

Belleville : le dérapage d’un couple modèle

Fin juillet, un couple habitant à Belleville a été mis en examen pour violences aggravées et placé sous contrôle judiciaire. L’homme et la femme s’en sont violemment pris à un homme âgé de 44 ans qu’ils accusent d’attouchements sexuels sur leur petit garçon de 2 ans et demi.

Lundi 27 juillet, un homme âgé de 44 ans originaire de Turquie est passé à tabac par ses employeurs.

Gravement touché à l'oeil

Cet ouvrier, en charge de la restauration de leur maison à Belleville, arrive pour effectuer son travail, comme chaque jour depuis plusieurs semaines. Il est alors maîtrisé par le père de famille tandis que la jeune femme lui assène des coups violents. L’acharnement va trop loin et l’homme perd connaissance.

Le couple réalise l’ampleur de son acte et prévient aussitôt les gendarmes. L’homme est transporté à l’hôpital, le visage tuméfié, touché grièvement à l’œil.

L’agression a été extrêmement violente, confirme Me Alain Arfi, l’avocat de l’ouvrier. Il a été très choqué, il est atteint physiquement mais aussi psychologiquement. Mais surtout il ne comprend pas ce qui s’est passé !”

Attouchements sexuels ?

Pourquoi en effet un couple, parent de deux jeunes enfants, a-t-il agi ainsi ? Le jeudi précédent, l’un de leurs enfants, un petit garçon de 2 ans et demi avait échappé à la surveillance de sa mère. L’homme se serait retrouvé dans les combles, seul, avec l’enfant et aurait commis des attouchements sexuels. La victime conteste avec vigueur cette version des faits, affirmant que la mère n’a jamais quitté son fils.

Le week-end, la mère recueille les confidences de son fils. Avec les mots d’un enfant de 2 ans, il lui décrit les gestes déplacés qu’aurait pu avoir l’ouvrier. Le couple veut obtenir davantage d’explications de l’homme mais la situation dégénère.

Les regrets des parents

“Pour moi, nous déclare Me Plantevin, l’avocat de la jeune femme, nous sommes face à des gens ordinaires, bien, qui se retrouvent face à une situation extraordinaire, confrontés à des révélations terribles faites par leur enfant. Ils ont émis de sincères regrets et sont profondément choqués par ce qui leur est arrivé.” Même analyse du côté de Me Naserzadeh, l’avocate du compagnon : “Les événements ont dépassé le couple. Il était dans une détresse immense face à ces révélations.”

L’homme et la femme ont été mis en examen et placés sous contrôle judiciaire.

à lire également
Le procès de Nordahl Lelandais pour le meurtre du caporal Arthur Noyer se déroulera du 3 au 12 mai 2021 devant la Cour d’Assises de la Savoie, annonce aujourd’hui le parquet général de Chambéry. L’accusé est également mis en examen pour le meurtre de la jeune Maëlys.
Faire défiler vers le haut