Vague de Bossa-Nova au Transbordeur

Surfant sur la vague New Wave depuis 2004, Nouvelle Vague, le projet musical de Marc Collin et Olivier Libaux, propose de reprendre des chansons de l’époque Punk des années 80 dans le style Bossa Nova, interprétées par des chanteuses telles que Camille et Mélanie Pain. Ajoutant une touche de reggae et de blues, leur palette est large et fait redécouvrir des morceaux revisités. Le groupe a déjà signé trois albums dont le dernier, 3, marque une collaboration avec Martin Gore de Depeche Mode, une reprise de "God Save the Queen" des Sex Pistols, et de "So Lonely" de The Police. Leur tournée, entamée le 28 juillet s’achève ce mardi 10 novembre au Transbordeur à Villeurbanne.

Lyon Capitale : Si vous aviez su, quel choix de carrière n’auriez-vous pas fait ?

Nouvelle Vague : J’ai toujours voulu être musicien donc la question ne se pose pas vraiment. Par contre je n’aurais jamais pu être professeur

Si vous aviez su que les gens n’aimaient pas la Bossa-Nova, quel autre genre de musique auriez-vous choisi de jouer ?

De la musique classique

Si vous aviez su comment elle tournerait, auriez-vous travaillé avec Carla Bruni ?

Oui, je n’ai aucun regret. Le plus important c’est le moment. A ce moment là de sa vie, j’ai été accompagnateur pour la promo de son 1er album et j’ai bien aimé.

Si vous aviez su, avec qui n’auriez-vous pas collaboré ?

Personne. J’ai eu la chance de rencontrer tous mes héros de jeunesse. Je n’ai qu’un souhait, c’est de les revoir tous.

Si vous aviez su, quelle chanteuse n’auriez-vous pas fait chanter ?

Encore une fois, aucune. Toutes les chanteuses ont été choisies au départ pour leur potentiel et leur personnalité. On n’a aucun regret.

Si vous aviez su, quel titre n’auriez-vous pas repris ?

Cela n’engage que moi mais je n’aurais pas repris Don’t go de Yazoo dans le deuxième album ˝Bande à Part˝. Je trouvais le morceau trop ˝soupe˝ à l’époque.

Si vous aviez su, dans quelle ville n’auriez-vous pas été en tournée ?

(Rires) Sans hésitation : Saint-Dié-des-Vosges. Non seulement la salle n’était pas pleine, mais le public était surtout constitué de personnes âgés, abonnées au théâtre. Je pense qu’ils ont apprécié le concert, mais il a fallu les ménager.

Si vous aviez su, comment vous seriez-vous appelé ?

On a fait une longue liste, mais ˝Nouvelle vague˝ nous semblait vraiment un choix judicieux, en rapport direct avec la Bossa Nova, la New Wave. On a également trouvé une résonance avec le mouvement cinématographique des années 60. Une vidéo qui circule sur YouTube montre un film de Godart avec en fond sonore l’une de nos reprises et franchement, ça colle super bien.

Si vous aviez su, quel autre nom auriez-vous donné à votre dernier album ?

Alors là, il y a eu un conflit entre Marc Collin et moi (créateurs de ˝Nouvelle Vague˝) et le label anglais Peacefrog. C’est lui qui a choisi ce titre, 3, alors qu’on aurait préféré Parade, comme l’un des morceaux qui est sur l’album.

Si vous aviez su que l’interview allait être aussi nulle, l’auriez-vous donnée ?

Bien sûr que oui, elle n’est pas nulle. Et puis j’avais 10 minutes de libre entre deux répèt’.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut