Une table ronde à Lyon pour les 30 ans du procès de Klaus Barbie

Les commémorations autour des 30 ans du procès de Klaus Barbie démarrent jeudi avec une table ronde où participent différents acteurs de l'époque.

Le 11 mai 1987 débutait le procès de Klaus Barbie au palais de Justice de Lyon. Après une trentaine d'années passées en Amérique du Sud, le "boucher de Lyon" était traqué puis arrêté en 1983 avant d'être incarcéré symboliquement pendant une semaine à la prison de Montluc, établissement qu'il a géré durant la fin de l'Allemagne nazie.

C'est pour célébrer les 30 ans du procès du chef de la Gestapo de Lyon que la Ville organise des cérémonies commémoratives jusqu'en novembre. La première démarre jeudi 11 mai, 30 ans jour pour jour après l'ouverture du procès, qui aura duré 8 semaines et qui condamnera Barbie à 17 crimes contre l'humanité.

Le couple Klarsfeld et Alain Jakubowicz

Une table ronde aura donc lieu à partir de 17h30 à l'hôtel de Ville. Présidée par Jean-Olivier Viout, Procureur général honoraire, elle sera agrémentée de témoignages d'acteurs de l'époque, comme Beate Klarsfeld qui avait initié la traque du boucher de Lyon. Son mari Serge, avocat des enfants d'Izieu, sera également présent, tout comme Ugo Iannucci, Alain Jakubowicz et Richard Zelmati, les avocats de la partie civile de l'époque. À noter également la présence de l'expert psychiatre Jacques Védrinne, qui avait examiné Klaus Barbie. Comme à Nuremberg, le procès avait été exceptionnellement filmé. Le caméraman Jean-Claude Couchoud prendra ainsi place autour de la table.

L'entrée est entièrement gratuite mais les places sont limitées. Il faut obligatoirement s'inscrire sur ce lien pour pouvoir assister à la table ronde. Les commémorations continueront dès le 14 mai avec une journée de rencontres et d'échanges au mémorial d'Izieu.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut