Tavernier & Friends

Un trait essentiellement américain caractéristique notamment des cinéastes du Nouvel Hollywood (Spielberg, Scorsese...). Tavernier a beau être français, ce sont surtout les cinéastes d'Outre-Atlantique qui ont nourri sa passion. Cela se voit non seulement dans certains de ses films (il vient d'ailleurs d'adapter Dans La Brume Electrique de James Lee Burke, avec Tommy Lee Jones) mais aussi quand on prête attention à sa bibliographie, pas loin d'être aussi épaisse que sa filmo. Comme Martin Scorsese avec Voyage au cœur du cinéma américain et Voyage au cœur du cinéma italien, Tavernier a consacré sa vie de cinéphile à explorer l'œuvre de cinéastes auxquels il doit tout.

Carte blanche
On retiendra notamment 50 ans de cinéma américain mais surtout une œuvre somme, rééditée et augmentée : Amis Américains, monstrueux livre de cinéphile (plus de 800 photos et près de 1000 pages). Outre des entretiens précieux avec "les plus grands" (Ford, Altman, Huston, Kazan), le livre donne à découvrir quelques-uns des cinéastes marottes de Tavernier dont la postérité est relative hors d'une frange purement cinéphile (De Toth, Boetticher, Welman). Cette édition est également complétée de nouveaux entretiens avec Joe Dante (Gremlins) ou encore Quentin Tarantino, quasi-inventeur du "film cinéphile", et Alexander Payne (Sideways), qui appartiennent tout deux à la seconde génération de cinéastes cinéphiles. Le livre est également l'occasion d'un "Week-end Amis Américains", faisant écho au livre. Une carte blanche à Bertrand Tavernier qui proposera certains des films américains chéris par le cinéaste.

Week-end Amis Américains.
Les 23, 24 et 25 janvier à l'Institut Lumière. 25, rue du Premier-Film, Lyon 8e. 04 78 78 18 95.
www.institut-lumiere.org
Bertrand Tavernier, "Amis Américains" (Institut Lumière/Actes Sud), 996 pages. 69 euros.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut